DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Cartoon Movie 2021 ou les futurs succès de l'animation européenne

euronews_icons_loading
Cinema
Cinema   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Qui remporte la palme du plus grand nombre de films d'animation présentés à Cartoon Movie 2021 qui s'est tenu en ligne depuis Bordeaux ? Réponse : la France avec 21 projets sur 55, devant l'Espagne.

Ce forum de pitching et de coproduction dédié à l'animation européenne a donné la part belle aux créateurs français qui ont généralement accès à un soutien public et à leurs collègues espagnols. Ces derniers ont présenté 9 projets à Cartoon Movie.

Un vivier de talents en Espagne

Nous avons demandé à Iván Agenjo, président de l'Association catalane des producteurs de films d'animation, ce qui fait la force de ce secteur dans son pays.

"Nous avons de nombreuses personnes talentueuses qui ont dû émigrer aux États-Unis, en Irlande ou au Royaume-Uni parce qu'il n'y avait pas assez de production en Espagne," raconte-t-il. "Un certain nombre d'entre elles," poursuit-il, "sont revenues dans leur pays d'origine et ont créé de nouveaux studios d'animation. Et ces studios sont aujourd'hui, ceux qui lancent de nouveaux projets puissants et de qualité," fait-il remarquer.

Iván Agenjo renchérit :"Nous manquions de centres de formation et d'universités dédiés à l'animation il y a dix ans. Aujourd'hui, nous avons des universités et des écoles. C'est utile pour renforcer les compétences et élargir notre vivier de talents," estime-t-il.

C'est justement le parcours du réalisateur Sergio Pablos qui a travaillé à Paris et aux États-Unis pour les plus grands studios d'animation avant de créer sa société à Madrid. Son film "Klaus" produit par Netflix a été nommé l'an dernier aux Oscars.

Manque de soutien public

La Roumanie s'est elle illustrée avec trois projets : "L'Aventure de Fram l'ours polaire" adapté d'un livre pour enfants de l'auteur roumain Cezar Petrescu et deux projets de la réalisatrice roumaine Anca Damian dont "The Island". Plusieurs de ses films ont déjà eu un grand succès international.

"Il y a une grande créativité en Roumanie avec des artistes qui ont une forte notoriété à l'étranger, mais en Roumanie, ils n'ont aucune reconnaissance," précise Anca Damian. "Certains d'entre nous sont chanceux, ont des contacts au plan international et peuvent coproduire leurs films ; en dehors de ça, aucun système en Roumanie ne permet d'accompagner notre travail," déplore-t-elle.

Engagement européen

Le forum soutenu par le programme européen MEDIA a mis en lumière 55 films d'animation de 16 pays européens pour un budget total de production de 297 millions d'euros.

"Le secteur de l'animation est important pour l'Europe," fait remarquer Harald Trettenbrein, directeur de l'unité MEDIA à l'agence européenne EACEA, "parce que l'animation s'exporte bien, elle rencontre du succès en franchissant les frontières, auprès des différents publics."

L'expérience montre qu'une présentation à Cartoon Movie peut être gage de succès international. Par exemple, le film "Wolfwalkers" ("Le Peuple Loup") pitché lors du forum en 2017 vient d'être nommé aux Oscars.

Journaliste • Wolfgang Spindler