This content is not available in your region

Covid-19 : Paris se vide de ses habitants, le vaccin AstraZenaca reprend du service

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Covid-19 : Paris se vide de ses habitants, le vaccin AstraZenaca reprend du service
Tous droits réservés  Michel Euler/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

400 kilomètres de bouchons : c'était un nouvel exode autour de Paris hier soir, les habitants de la capitale fuyaient la région, après les annonces de reconfinement. C'est le troisième confinement en un an pour une partie de l'hexagone, avec des conditions moins strictes : 21 millions de Français, dont les Parisiens, pourront cette fois sortir mais "dans un rayon limité à 10 kilomètres" et avec une attestation. Une grande partie des commerces seront aussi fermés.

Les évacuations prévues de malades pour désengorger les hôpitaux parisiens se heurtent à de nombreuses difficultés, comme le refus des familles ou la santé trop précaire des patients. Les transferts massifs prévus plus tôt cette semaine n'ont pas eu lieu.

Côté vaccin toujours en France, près de 6 millions de personnes ont reçu une première injection. La vaccination avec AstraZeneca reprend après quatre jours d'interruption.

Après avoir suspendu le vaccin Astrazeneca, l'Allemagne va reprendre elle aussi la vaccination avec ce produit, qui a été jugé sûr jeudi par l'Agence européenne des médicaments. Le pays doit accélérer sa campagne de vaccination, face à une hausse des d'infections. "Les médecins généralistes commenceront à vacciner après Pâques", explique Angela merkel, qui envisage également de nouvelles restrictions.

L'Italie a recommencé elle aussi à administrer le vaccin d'AstraZeneca hier après-midi, après avoir levé son interdiction.

L'Italie faisait partie de la quinzaine de pays européens qui avaient temporairement interrompu son utilisation après le signalement de possibles effets secondaires graves.

Plusieurs centres de vaccination du pays qui avaient été fermés en raison de l'interdiction ont immédiatement rouvert leurs portes vendredi et ont continué à administrer le vaccin.

A l'image du Premier ministre français Jean Castex vendredi, Mario Draghi, le Premier ministre italien va se faire vacciner par le vaccin AstraZeneca. Tout comme Boris Johnson, le Premier ministre britannique vacciné vendredi par le vaccin AstraZeneca.

La Grande-Bretagne n'a jamais cessé d'utiliser ce produit, mais elle redoute des pénuries d'approvisionnement.