DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Turquie se retire d'un traité international luttant contre la violence faites aux femmes

Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
La Turquie se retire d'un traité international luttant contre la violence faites aux femmes
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

En août dernier, les femmes turques manifestaient déjà pour protéger la loi... qui les protège. Ca aura été peine perdue. Dans la nuit de vendredi à samedi, Le président Erdogan a finalement retiré son pays de la convention d'Istanbul, un traité international du Conseil de l'Europe, qui lutte contre les violences faites aux femmes.

Un communiqué, lapidaire, annonce la résiliation de la convention protégeant les femmes, alors que la violence dans le pays augmente et que 300 femmes ont été tuées par leurs conjoints en 2020.

Cette décision a immédiatement été condamnée par l'Union européenne qui évoque une "nouvelle dévastatrice".

Les femmes de Turquie ont rendez-vous pour manifester à nouveau ce samedi contre ce retrait.

Recep Tayyip Erdogan a cédé aux pressions de groupes conservateurs et islamistes, qui appelaient depuis plusieurs mois à quitter ce texte signé en 2011 justement à Istanbul qui, selon eux, nuisait aux valeurs familiales "traditionnelles" en défendant l'égalité des sexes et favorisant la communauté LGBT.