DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un tiers de la France est entrée dans un troisième confinement, mais en mode "allégé"

Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Un tiers de la France est entrée dans un troisième confinement, mais en mode "allégé"
Tous droits réservés  Rafael Yaghobzadeh/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Paris, Lille, Rouen, des rues vides. Un tiers de la France est à nouveau confiné, dont les 12 millions de Parisiens. Pendant quatre semaines, le gouvernement impose des restrictions, mais plus allégées dans 16 départements. L'attestation de sortie est remplacée par un justificatif de domicile. Les déplacements sont autorisées jusqu'à 10 km, et les activités extérieures sont permises.

"_On a quand même du mal à s’y habituer, _dit Jérôme, un commerçant de Rouen. On a envie de liberté, on a envie de sortir, on est privé de tout ça. Les petits plaisirs du quotidien ne se font plus."

"Moi, je ne me plains pas car je travaille, mon mari aussi, ajoute Catherine, une avocate à Rouen. On a une maison, il y a les enfants, on a de la vie quand même. Je pense plus aux Parisiens qui sont enfermés, aux étudiants seuls, donc nous, on n’est pas du tout à plaindre."

"C'est la grande inconnue"

La Pologne, classée pays à haut risque Covid-19 par l'Allemagne, est également partiellement confinée pour trois semaines. Le gouvernement polonais avait relâché la pression en février, autorisant l'ouverture des hôtels, musées, cinémas, théâtres et piscines avec une demie-jauge.

"Nous allons voir combien de temps ces restrictions vont durer, explique Wladyslaw, restaurateur.Si c'est un mois ou deux, ça va. Mais si c'est plus longtemps, c'est la grande inconnue."

Un peu partout on resserre la vis : en Ukraine, mais aussi en Belgique, en Argentine ou aux Philippines : 2,7 millions de personnes dans le monde ont succombé au Covid-19.