DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Algérie : les manifestants défient, encore et toujours, le régime

euronews_icons_loading
Manifestants dans les rues d'Alger, ce mardi 23/03/2021.
Manifestants dans les rues d'Alger, ce mardi 23/03/2021.   -   Tous droits réservés  RYAD KRAMDI/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Nouvelle manifestation à Alger. Les contestataires, essentiellement des étudiants, défient encore et toujours le régime qu'ils jugent "illégitime".

Nouvelle journée de protestation ce mardi en Algérie. Des centaines de personnes ont défilé dans les rues de la capitale, notamment de nombreux étudiants, pour défier le régime, encore et toujours.

Le président algérien a récemment fixé au 12 juin, les prochaines élections législatives.

Mais ces manifestants n'en veulent pas.

« Ces élections, dit une étudiante, ce n'est que du cinéma. C'est comme une pièce de théâtre. En fait, tout ce système est illégitime. Pas question, donc, d'accepter ce futur parlement. Ce que nous voulons, c'est un changement radical du système. »

Le "Hirak", deux ans après

Ce mouvement de contestation populaire appelé "Hirak" a débuté il y a deux ans.

Les manifestants contestaient alors la perspective d'un nouveau mandat pour le président de l'époque, Abdelaziz Bouteflika.

Les revendications se sont ensuite élargies : les protestataires disent vouloir en finir avec tout un système politique mêlant, selon eux, népotisme et corruption.