Une sculpture pillée au 19ème siècle va être restituée au Nigeria

Une sculpture pillée au 19ème siècle va être restituée au Nigeria
Tous droits réservés Capture
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'université d'Aberdeen, en Ecosse, a annoncé jeudi, dans un contexte actuel de réflexion en Europe sur la restitution des trésors culturels aux ex-pays colonisés, qu'elle allait rendre au Nigeria un "bronze du Bénin", une sculpture pillée au XIXe siècle par des soldats britanniques.

PUBLICITÉ

Un bronze représentant un roi du Bénin va être rendu au Nigeria.

Cette sculpture, comme des milliers d'autres, avait été pillée en 1897 par des soldats britanniques lors de la destruction de la ville de Bénin City, située dans l'actuel Nigeria. L'université écossaise d'Aberdeen l'avait acquise en 1957 lors d'une vente aux enchères.

"Récemment, nous avons examiné de plus près la provenance de la collection et réfléchi à la moralité de celle-ci. Nous avons donc décidé que, compte tenu de la manière dont elle a été acquise, cette pièce ne devrait pas figurer dans la collection du musée" souligneNeil Curtis, responsable des musées et des collections spéciales à l'université d'Aberdeen.

Cette décision intervient dans un contexte actuel de réflexion en Europe sur la restitution des trésors culturels aux ex-pays colonisés.

"Je suppose que c'est parce que ces trésors particuliers sont considérés comme exceptionnels et que les circonstances dans lesquelles ils ont été pris étaient si flagrantes, qu'ils sont devenus les symboles du débat sur l'héritage de l'art colonial dans les musées occidentaux" explique Barnaby Phillips, auteur du livre "Loot, Britain and the Benin Bronzes".

Le ministre nigérian de la Culture a salué "un pas dans la bonne direction" et invité les autres détenteurs d'antiquités nigérianes à faire de même. 

"Les prochaines étapes sont le transfert légal du titre, puis le transfert physique" de l'oeuvre, a dit à l'AFP Neil Curtis, responsable des musées et des collections spéciales à l'université d'Aberdeen. "Nous commençons à discuter avec nos collègues nigérians et avec l'ambassade du Nigeria à Londres de la façon dont cela cela va être transféré physiquement, mais je pense que cela va se produire au cours des prochaines semaines", a-t-il ajouté.

L'Allemagne va étudier la restitution de centaines de bronzes du Bénin qui se trouvent dans ses musées et sont issus de pillages remontant à l'époque coloniale, a indiqué mercredi une des principales institutions culturelles du pays.

Le British Museum s'est lui prononcé pour un retour de certaines oeuvres au Nigeria, mais sous la forme de prêt.

Le Nigeria veut construire un nouveau musée pour exposer les précieux bronzes. Le futur bâtiment devrait sortir de terre à la fin 2024 à Benin City, dans l'Etat nigérian d'Edo, à partir d'un financement initial de 3,4 millions d'euros, auquel participe le British Museum.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

De la peinture sur la dernière fresque londonienne de Banksy

Rencontre avec l'artiste hongrois qui recycle les déchets en sculptures

Quand l'IA permet de lire d'élucider des énigmes millénaires