DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une fête illégale dispersée au canon à eau dans un parc de Bruxelles

Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Une fête illégale dispersée au canon à eau dans un parc de Bruxelles
Tous droits réservés  Fran Seco/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Des jeunes surexcités lors d'un rassemblement illégal à Bruxelles. Il a eu lieu ce jeudi après-midi dans le parc du Bois de la Cambre. Des milliers de personnes y ont participé avant l'intervention des forces de l'ordre. Un appel avait été lancé sur les réseaux sociaux pour ce "faux festival" intitulé "la boum". Canons à eau et gaz lacrymogène ont répondu aux jets de projectile de la foule. Au moins quatre participants ont été arrêtés.

Une ambiance survoltée qui tranche avec celle du centre ville. Les restrictions renforcées depuis samedi dernier ont vidé les rues de la capitale belge. Écoles et universités ont fermé leurs portes cette semaine, anticipant les congés scolaires de Pâques.

"Je pense que c'est juste triste. Ca aurait dû être un moment plein de vie avec des gens excités d'être au printemps, mais voilà la situation. C'est triste de voir fermer tous ces commerces et ces restaurants", réagit cette Bruxelloise.

"Il n'y a plus de liberté. Beaucoup de gens en ont marre", dit cet autre.

Le variant anglais du Covid-19 fait des ravages en Belgique où les taux d'infection continuent de grimper. Près de 5 000 personnes en moyenne sont testées positives chaque jour. Le pays est un de ceux qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population.