DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Royaume-Uni prépare son propre passeport sanitaire

Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Le Royaume-Uni prépare son propre passeport sanitaire
Tous droits réservés  Euronews
Taille du texte Aa Aa

Vers une réouverture de certains commerces en Grande-Bretagne. Un déconfinement qui va de pair avec la mise en place d'un passeport sanitaire. Le projet est dans sa phase de tests.

Le public sera-t-il bientôt de retour dans certains stades de foot britanniques ? Le gouvernement de Boris Johnson semble l'envisager, au regard de la situation de l'épidémie qui s'améliore.

Londres mise beaucoup sur la mise en place d'un passeport sanitaire. Un tel certificat indiquerait qu'une personne a été vaccinée et qu'elle est négative au coronavirus.

Ce passeport serait utilisé notamment pour les rassemblements de masse comme certains événements sportifs ou dans des salles de spectacle.

Des expérimentations sont prévues dans les prochaines semaines.

Deux tests par semaine

Cela dit, certaines voix s'élèvent pour mettre en garde contre un dispositif jugé "discriminant".

Car les Britanniques sont loin d'être tous vaccinés, même si la campagne d'injection massive a permis de vacciner à peu près l'ensemble des personnes de plus de 50 ans.

Par ailleurs, le Premier ministre va permettre à la population anglaise d'effectuer deux tests de dépistage rapides par semaine.

L'objectif de Boris Johnson : garder le contrôle sur le virus tout en déconfinant progressivement.

A partir de la semaine prochaine, certains commerces non essentiels ainsi que les terrasses des restaurants et des pubs pourront rouvrir.

Voyageurs britanniques et européens

Enfin, concernant les voyages, le gouvernement compte instaurer un système de feu tricolore pour classer les pays selon leur situation sanitaire.

Londres souhaite ainsi entrouvrir les frontières après plusieurs mois d'un verrouillage strict. Jusque-là, les voyages à l'étranger sont interdits, sauf raisons essentielles.

Au niveau européen, Bruxelles a proposé la création d'un "certificat vert numérique". Ce passeport sanitaire est censé faciliter les voyages au sein des pays membres de l'Union européenne.