Le président kirghize étend ses pouvoirs, référendum constitutionnel au Kirghizstan

Kyrgyzstan's President Sadyr Japarov speaks to the media at a polling station during the referendum in Bishkek, Kyrgyzstan, Sunday, April 11, 2021. (AP Photo/Vladimir Voronin)
Kyrgyzstan's President Sadyr Japarov speaks to the media at a polling station during the referendum in Bishkek, Kyrgyzstan, Sunday, April 11, 2021. (AP Photo/Vladimir Voronin) Tous droits réservés Vladimir Voronin/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP, TASS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président kirghize élu en octobre remporte référendum le référendum constitutionnel et étend ses pouvoirs.

PUBLICITÉ

Le nouveau président kirgize Sadyr Japaraov remporte le référendum qui lui permet d'étendre ses pouvoirs.

Selon les premiers résultats partiels, une majorité d'électeurs de cette république d'Asie centrale accepte de supprimer la limitation à un mandat présidentiel unique et de réduire les prorogatives du Parlement.

Sadyr Japarov, président du Kirgizstan : "Comme vous le savez, ces trente dernières années, nous avons de nombreuses fois modifié la constitution. À chaque fois, nous avons copié les constitutions d'autres pays. Aujourd'hui, c'est la première fois que nous avons nous-même préparé cette constitution."

Sadyr Japarov a 52 ans, il est arrivé au pouvoir en octobre dernier à la faveur d'un mouvement de constatation violent.

Depuis l'accession au pouvoir de Sadyr Japarov, deux candidats malheureux à l'élection présidentielle et un ancien Premier ministre ont été arrêtés et sont aujourd'hui en prison.

Les détracteurs de son projet de réforme constitutionnel dénoncent une dérive autoritaire et l'OSCE regrette un manque de "consultations publiques" et "de débat au parlement" au sujet du texte.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Kirghizstan annonce une vague d'arrestations pour "tentative de coup d'Etat"

Vladimir Poutine à l'étranger malgré le mandat d'arrêt de la CPI

Les Aborigènes d'Australie n'auront pas de "Voix", les électeurs ont dit "non" au référendum