DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Variant britannique du Covid-19 : "pas plus de formes graves", selon une étude

euronews_icons_loading
Variant britannique du Covid-19 : "pas plus de formes graves", selon une étude
Tous droits réservés  Jessica Hill/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Des nouvelles rassurantes sur le B.1.1.7, autrement dit le variant britannique du Covid-19 désormais dominant en Europe. Une étude publiée ce mardi dans The Lancet affirme que cette souche n’entraîne pas plus de formes graves de la maladie, contrairement ce qu'indiquaient de précédents travaux.

Les scientifiques confirment que le variant se propage plus rapidement, mais les symptômes ne seraient pas plus graves. L'étude renforce également l'idée que les vaccins existants sont efficaces contre cette souche.

L'un des auteurs de l'étude publiée dans le Lancet Public Health,00073-6/fulltext) le Dr Mark Graham, chargé de recherche au King's College de Londres, se veut rassurant : "Nous craignions, lorsque nous avons découvert cette transmissibilité accrue, qu'il ne soit pas possible de ramener le taux d'infection en dessous de 1 en utilisant un confinement à peu près aussi strict que celui de début 2020. Ces résultats sont donc encourageants et suggèrent que des mesures strictes en Europe, combinées à des déploiements de vaccins, permettront, nous l'espérons, de maîtriser le B117 et de réduire le nombre de cas".

Autre évolution positive, un essai mené par des chercheurs de l'Université d'Oxford indique qu'un médicament couramment utilisé pour traiter l'asthme peut accélérer la guérison. L'inhalation de budésonide s'est révélée utile pour les personnes de plus de 50 ans souffrant de symptômes respiratoires. Cette découverte pourrait permettre à un plus grand nombre de personnes de se faire soigner à domicile, soulageant ainsi les hôpitaux souvent débordés.