DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Nouveaux affrontements à Jérusalem, tirs de roquette depuis Gaza

euronews_icons_loading
Nouveaux affrontements à Jérusalem, tirs de roquette depuis Gaza
Tous droits réservés  Ahmad GHARABLI / AFP
Taille du texte Aa Aa

Vif regain de tension au Proche-Orient. En cette période de Ramadan, Jérusalem a été ce vendredi soir le théâtre de nouveaux affrontements.

Aux abords de la Vieille Ville, de jeunes Palestiniens ont lancé des projectiles contre les forces israéliennes. Ces dernières ont fait usage de grenades assourdissantes pour les disperser. D'autres incidents ont eu lieu dans plusieurs quartiers de Jérusalem-Est, ainsi qu'au point de passage de Qalandiya reliant Israël et la Cisjordanie.

Jeudi soir déjà de violents heurts avaient déjà opposé juifs d'extrême-droite, Palestiniens et forces de l'ordre, à Jérusalem faisant plus de 120 blessés. La Ville Sainte n'avait pas connu de telles violences depuis des années. Les forces israéliennes ont procédé à des dizaines d'interpellations.

Plus tard dans la nuit de vendredi à samedi, des tirs de roquettes ont été lancées depuis la bande de Gaza vers Israël, sans faire de blessés. Selon l'armée israélienne, des positions du Hamas ont été ciblées en retour.

Tirs de roquette depuis Gaza

Le mouvement islamiste armé qui contrôle la bande de Gaza a apporté son soutien aux Palestiniens de Jérusalem. Le président palestinien Mahmoud Abbas a lui dénoncé les "incitations à la haine" de groupes d'extrême droite israéliens et exhorté la communauté internationale à "protéger" les Palestiniens de Jérusalem-Est.

Les affrontements de ces derniers jours ont débuté alors que la police empêchait la population de stationner près d'une porte de la Vielle ville de Jérusalem, la porte de Damas, où se réunissent habituellement les Palestiniens après la rupture du jeûne durant le ramadan.