DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 en Suisse : prise de risque calculée, allègement partiel car la situation reste fragile

euronews_icons_loading
Covid-19 en Suisse : prise de risque calculée, allègement partiel car la situation reste fragile
Tous droits réservés  /euronews
Taille du texte Aa Aa

Déjeuner et café en plein air ce weekend à Genève. Après quatre mois de fermeture, les terrasses des bars et restaurants ont pu rouvrir. C'est le résultat d'une levée graduelle des restrictions en Suisse instaurées pour faire face au Covid-19. Sur les rives du Lac Léman, les principaux intéressés saluent la décision :

"Nous avons eu 4 mois très difficiles parce que nous étions fermés explique le propriétaire d'un pub. Nous avons un loyer élevé à payer comme tout le monde à Genève. Aujourd'hui, nous sommes heureux car nous avons une grande terrasse mais je me sens désolé pour les établissements qui n'en ont pas. J'espère que tout le monde pourra rouvrir bientôt."

Les infrastructures sportives et les lieux de loisirs ont également rouvert mais avec une limite de 50 personnes par salle.

Les Suisses devront encore attendre avant la fin totale des restrictions. Mais au pays des référendum, où 50 000 signatures suffisent pour consulter les citoyens, un vote pourrait changer la donne.

"Un groupe d'activistes qui qualifie les mesures de confinement anticonstitutionnelles a obtenu suffisamment de soutien pour pouvoir organiser un référendum au début de l'été. La population suisse décidera alors si le gouvernement fédéral peut continuer à appliquer des mesures de confinement en vertu d'une loi d'urgence" explique Craig Crowther, le correspondant d'Euronews à Genève.

Le ministre de la Santé Alain Berset se veut prudent et évoque un plan en trois étapes. Aucun assouplissement, comme l'ouverture totale des restaurants ou la hausse de jauge des spectacles, n'est à attendre avant le 26 mai :

"Nous sommes maintenant dans la phase 1 où nous devons surveiller la situation actuelle. Le nombre de cas positifs de Covid augmentent. Cela ne nous permet pas aujourd'hui de mettre en oeuvre les autres étapes. Nous venons de mettre en place il y a quelques jours la première phase. Et nous devons voir comment cela se passe".

Alors que tous les espoirs reposent sur le vaccin, la Suisse, comme de nombreux pays à travers le continent, est à la traîne avec seulement 16% de la population pays ayant reçu au moins une injection.