DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Migrants : la traversée des Alpes, autre voie de l'espoir

euronews_icons_loading
La frontière entre l'Italie et la France, par laquelle passent les migrants
La frontière entre l'Italie et la France, par laquelle passent les migrants   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Zana prend des forces, et choisit des chaussures solides, offertes par les habitants, avant le départ. Cet étudiant kurde de 20 ans, venu d'Irak, va quitter dans quelques heures Oulx, un village italien non loin de la frontière française, où il a été hébergé par une ONG fondée par un prêtre en 2018.

Peu importe le pays, tant qu'on est en sécurité

"Je veux aller n'importe où, peu importe le pays, tant que je peux être en sécurité. Peut-être que mon rêve est d'atteindre le Royaume-Uni, mais cela me suffit d'être en sécurité."

Les migrants s'en vont en direction de la frontière française. Piero les a reçus quelques jours. Il raconte qu'il a accueilli "une famille de migrants avec un bébé de 22 jours exactement. La mère avait accouché seule, dans un bois entre la Slovénie et la Croatie."

Arrivés à Clavière, dernière commune italienne avant la France, le périple commence dans les bois, à travers la montagne. On est 1 800 m d'altitude, il y a de la neige et il fait froid.

Côté français, l'ONG Médecins du Monde a constaté ces derniers mois une baisse des arrivées, mais aussi une modification du profil des migrants. Ce sont désormais des familles entières qui tentent l'aventure. Il y a aussi de plus en plus d'Asiatiques, alors qu'auparavant les arrivées concernaient principalement des Africains. Cette nuit-là, certains ont rebroussé chemin ; ils n'ont pas atteint la France. Et qui sait si Zana réalisera son rêve de Grande-Bretagne...