DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Syrie : une trêve à Qamishli

Par euronews
euronews_icons_loading
Syrie : une trêve à Qamishli
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Banlieue de Qamishli, au nord-est de la Syrie. Ces centaines de civils retournent dans leur quartier à Al-Tay. Un retour à la maison qui fait suite à une trêve parrainée par la Russie entre les forces pro-gouvernementales et les combattants de la milice kurde.

Des affrontements ont éclaté il y a une semaine… les troupes du gouvernement syrien ont attaqué un poste de contrôle tenu par les forces kurdes. L'insécurité était partout et les habitants livrés à eux-mêmes.

"Cela fait une semaine, et certains n’ont pas d’endroit où aller. Les gens vivent et dorment dans la rue. Je suis restée dans une mosquée deux ou trois jours, grâce à Dieu. Nous ne voulions pas de ces attaques et de ces bombardements", explique Muhamad al Ahmad.

Les Kurdes, la plus grande minorité ethnique de Syrie, se sont taillés une enclave semi-autonome dans le nord de la Syrie depuis le début de la guerre civile en 2011. Qamishli en est le centre administratif.

La ville est donc sous contrôle kurdes, mais les troupes du gouvernement et les milices des alliés sont également postées près de l’aéroport et dans les zones majoritairement chrétiennes.