DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La diplomatie au plus bas entre l’Union européenne et la Russie

euronews_icons_loading
La diplomatie au plus bas entre l’Union européenne et la Russie
Tous droits réservés  Jan VAN DE VEL/© European Union 2021 - Source : EP
Taille du texte Aa Aa

Des diplomates slovaques, estoniens, lituaniens ou lettons sommés par les autorités russes de quitter le pays. La crise s’accentue entre l’Union européenne et la Russie où chaque camp se renvoie la balle à coup d’expulsion.

Cette vague de retours de diplomates est partie de la République tchèque. Prague a lancé ces expulsions diplomatiques après avoir annoncé détenir des preuves d’une implication russe dans l’explosion en 2014 d’un entrepôt d’armes.

Pour le chef de la diplomatie européenne, les relations avec la Russie atteignent un niveau particulièrement bas. Il affirme que les 27 ne toléreront plus de nouvelles provocations. "Nous indiquons que nous n’accepterons pas des tactiques d’intimidation et que nous y répondrons si elles devaient se produire", assure Josep Borrell qui précise que ses propos ne cherchent pas alimenter une escalade des tensions.

Le Parlement européen a tenu un débat mercredi sur les tensions diplomatiques avec la Russie. Certains élus réclament des mesures plus fermes contre Moscou. "Nous insistons auprès de Josep Borrel pour sanctionner les diplomates russes présents à Bruxelles et nous demandons au gouvernement allemand d’arrêter la construction du gazoduc Nord Stream 2", précise l’eurodéputée libérale Katalin Cseh.

La parlementaire hongroise ajoute qu’il est aussi temps de frapper les oligarques à Moscou si l’UE veut vraiment atteindre le président russe. Dans son ensemble le Parlement appelle à hausser le ton mais les élus veulent garder les canaux de communication ouverts. "Nous devons avoir un bon partenariat avec la Russie. Nous devons avoir un bon dialogue avec la Russie mais avec des lignes rouges claires, en défendant nos intérêts, nos valeurs et notre sécurité", estime l’eurodéputé slovaque Vladimír Bilčík (PPE).

Tous les dossiers ne sont cependant pas réglés comme la situation en Ukraine ou le sort de l’opposant russe Alexeï Navalny. Le chef de la diplomatie de l’UE veut aussi laisser la porte ouverte au dialogue avec Moscou pour permettre aux deux partenaires de répondre aux défis internationaux.