DERNIERE MINUTE
Advertising
This content is not available in your region

La banque d'Angleterre se penche sur un BritCoin

euronews_icons_loading
La banque d'Angleterre se penche sur un BritCoin
Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement britannique a demandé à sa banque centrale, la Banque d’Angleterre, d’envisager le lancement d’une monnaie numérique. La Banque d’Angleterre étudie donc de près la question d’une devise déjà surnommée BritCoin qui coexisterait avec la livre sterling. Alors quelle serait la différence entre un BritCoin dans mon téléphone ou une livre sterling dans ma poche ?

"Les deux seront adossés à un actif détenu par la Banque d’Angleterre. La monnaie numérique sera également adossée à un instrument qui sera détenu à la Banque Centrale. La différence c'est... qu’avec un billet, avec un billet physique de 5 livres, vous ne pouvez rien faire numériquement. Avec une version digitale de la livre sterling, parce qu’elle est écrite en code, vous pouvez associer des conditions aux paiements. Je peux vous envoyer quelque chose mais je peux ajouter la condition que vous fassiez quelque chose pour moi__", explique Haydn Jones, spécialiste de la Blochain et des cryptomonnaies.

Le Sand dollar a été lancé l’année dernière aux Bahamas, c’est une monnaie numérique de Banque centrale. La première monnaie de ce type au monde. Aujourd'hui les banque centrales de plus de 60 pays, dont la banque centrale européenne, étudient la possibilité d’avoir leur propre monnaie numérique.

Les banques de détails out

Si la Banque d’Angleterre fait du BritCoin une réalité, elles pourrait mettre les banques de détail hors circuit. Des gens ordinaires comme vous et moi doivent utiliser ce type de banques pour gérer leur argent numériquement. Elles délivrent des cartes de crédit et permettent de transférer notre argent. Mais si les banques centrales commencent à émettre de la monnaie numérique, la donne changera. Parce que nous n’aurons plus besoin d’une carte ou d’un compte en banque pour envoyer de la monnaie numériquement. Cette opération est d'ailleurs déjà possible depuis que le BitCoin, la crypto-monnaie existe. Certains spécialistes affichent toutefois leur méfiance.

"Cela élargit simplement la portée du contrôle. __Le cas le pire pourrait évidemment être quelque chose comme avec la Chine, avec une surveillance totale et quelque chose qui serait utilisé pour contrôler les décisions que les gens prennent, leurs décisions d’achat, ce qui signifie effectivement contrôler leur vie. J’espère qu’un homologue européen ou américain serait plus centré sur l'individu mais ce n’est pas encore très clair", explique Nic Carter, spécialiste des crypto-monaies.

On ignore encore si le BritCoin sera synonyme de monnaie de l’avenir. On sait en revanche que l’utilisation de cash, à l’ancienne, est en train de décliner e que l’argent vit l’une des plus grandes mutations de son Histoire.