Covid-19 : La situation s'aggrave en Inde où l'aide internationale démarre

Covid-19 : La situation s'aggrave en Inde où l'aide internationale démarre
Tous droits réservés TAUSEEF MUSTAFA/AFP or licensors
Tous droits réservés TAUSEEF MUSTAFA/AFP or licensors
Par Laura Berlioz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des bouteilles d'oxygènes en provenance des Etats-Unis et des doses de Remdesivir venues de Belgique. L'aide internationale s'organise pour l'Inde. La situation sanitaire s'aggrave de jour en jour. La barre des 400 000 cas supplémentaires en une journée a été franchie.

PUBLICITÉ

C'est une aide d'urgence. Sur ces palettes des centaines de bouteilles d'oxygènes rangées minutieusement par ces soldats américains. Direction l'Inde, nouvel épicentre de la pandémie avec plus de 400 000 nouveaux cas détectés en 24h. Un record. Près de 40 pays se sont engagés pour aider l'Inde. 

"Nous avons des responsabilités vis à vis des pays avec lesquels avons établit un partenariat au fil des ans. Nous devons nous mobiliser lorsque les gens sont dans le besoin. Nous entretenons des relations de longue date avec l’Inde, avec le peuple indien, en particulier en ce qui concerne les problèmes de santé publique. Nous allons envoyer un avion avec de l'oxygène et nous voulons que cela redonne de l'espoir aux populations", explique Kamala Harris, vice-présidente des Etats-Unis. 

Une flambée des contaminations

De l'oxygène mais pas seulement. Neuf mille doses de Remdesivir quittent la Belgique. La situation en Inde est plus que préoccupante. Dans de longues files d'attende, devenues habituelles, les malades patientent en quête d'oxygène. Les hôpitaux du pays manquent aussi de lits et de médicaments. Nombre d’infrastructures demeurent fragiles. Ce samedi, un nouvel incendie a ravagé un hôpital. Seize patients Covid et deux infirmières sont décédées. L'incendie est parti d'un court-circuit dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital. Plus largement, c'est donc tout le système de santé indien qui manque de moyens. Le monde entier scrute la situation indienne. La recrudescence des contaminations fait craindre une hausse de l'épidémie sur d'autres pays.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Mike Pence : "Je crois que l'Amérique est le leader du monde libre"

L'Iran se félicite de sa récente attaque massive contre Israël

L'Ukraine attend l'arrivée de l'aide américaine avec impatience