DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

A Rome, les cercueils s'entassent sous l'effet de la pandémie et d'un manque de capacité

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Un cimetière à Rome
Un cimetière à Rome   -   Tous droits réservés  cleared
Taille du texte Aa Aa

A Rome, les cercueils s'entassent en raison des retards pris pour les enterrement et les crémations.

Un problème récurrent à Rome

La pandémie n'a fait que renforcer un problème récurrent dans la capitale italienne depuis plusieurs années : le manque de places dans les cimetières et des crématoriums à court de capacité.

Le député André Romano a perdu son fils de 24 ans il y a deux mois : "Nous ne savons toujours pas où sont ses cendres, nous n'avons pas de lieu pour nous recueillir et nous souvenir de lui. Il y a des centaines et des centaines de familles à Rome qui ne savent pas où sont les dépouilles de leurs proches et quand ils seront enterrés. Cela n'est pas acceptable, à Rome ou n'importe où dans le monde."

Il y a des centaines de familles à Rome qui ne savent pas où sont les dépouilles de leurs proches et quand ils seront enterrés. Cela n'est pas acceptable.
André Romano
Député italien

La colère des agents des pompes funèbres

Certaines familles attendent parfois plus d'un mois avant de pouvoir incinérer un défunt.

Les agents des pompes funèbres ont manifesté récemment contre l'inaction de la ville de la Rome et de l'entreprise en charge des inhumations.

La mairie, qui reconnaît être confrontée à une situation sans précédent, envisage la création de 60 000 nouvelles concessions funéraires pour la ville.