DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Escalade meurtrière entre Israël et le Hamas : "la ligne rouge a été franchie"

euronews_icons_loading
Escalade meurtrière entre Israël et le Hamas : "la ligne rouge a été franchie"
Tous droits réservés  Khalil Hamra/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Dans le ciel de la bande de Gaza, des explosions, c'est le résultat de la riposte de l'armée israélienne.

Israéliens et Palestiniens se sont engagés dans l'une des plus importante escalades de violences de ces dernières années.

Au moins 20 palestiniens ont déjà été tués, dont neuf enfants selon les autorités locales, alors qu'Israël affirme avoir tué 15 militants du Hamas et du Jihad islamique.

L'armée israélienne a frappé 130 fois après avoir essuyé les tirs d'au moins 150 roquettes depuis la bande de Gaza.

La majorité de ces roquettes a été interceptée par le bouclier antimissile "Dôme de fer", mais les salves se sont poursuivies toute la nuit. Les secouristes israéliens ont fait état de trois blessés et de sept attaques de panique.

Le conflit pourrait durer a prévenu le premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahou :

"En cette journée de Jérusalem, les organisations terroristes de Gaza ont franchi une ligne rouge et nous ont attaqués avec des missiles dans la banlieue de Jérusalem. Israël répondra avec une grande force. Nous ne tolérerons pas d'attaques sur notre territoire, sur notre capitale, sur nos citoyens et sur nos soldats."

Avant de lancer ses roquettes, le Hamas avait adressé un ultimatum à Israël. Il avait réclamé le retrait des forces armées israéliennes de l'esplanade des Mosquées. Mais le gouvernement israélien n'a pas bougé. Une médiation internationale aurait été amorcée, les États-Unis appellent au calme tout en soutenant le droit d'Israël à se défendre.

"Il est impératif que toutes les parties prennent des mesures pour désamorcer la situation. je suis profondément préoccupé par les attaques à la roquette et même si toutes les parties prennent des mesures pour calmer la situation, Israël a bien sûr le droit de défendre son peuple et son territoire contre ces attaques", a déclaré Antony Blinken, secrétaire d'État américain.

Dans la journée, les affrontements entre Palestiniens et policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées avaient fait près de 400 blessés côté palestinien et 9 blessés côté israélien.

La tension dans la Ville sainte n'est pas retombée la nuit dernière. Des arbres ont été incendiés devant la mosquée al-Aqsa.

L'expulsion prévue de dizaines de Palestiniens d'un quartier de Jérusalem-Est est en grande partie à l'origine de cet embrasement.

En début de soirée, une marche de milliers de jeunes Israéliens dans la Vieille ville pour commémorer la "Journée de Jérusalem", avait été annulée par ses organisateurs.

Sources additionnelles • AP, AFP