DERNIERE MINUTE
Advertising
This content is not available in your region

Israël-Gaza : toujours plus de roquettes, de raids et de morts

euronews_icons_loading
Tir d'artillerie israélien sur la Bande de Gaza, le 12/05/2021
Tir d'artillerie israélien sur la Bande de Gaza, le 12/05/2021   -   Tous droits réservés  Yonatan Sindel/Copyright 2021The Associated Press All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Toujours plus de bombardements israéliens s'abattent sur Gaza, et de roquettes palestiniennes, sur Israël. Aucune perspective d'apaisement. Et le nombre des victimes qui grossit d'un jour sur l'autre.

Les craintes de l'ONU d'une "guerre à grande échelle" au Proche-Orient semblent se justifiées de jour en jour. Ce mercredi soir, le Hamas, a annoncé avoir tiré 130 nouveaux missiles depuis Gaza vers le territoire israélien. Le mouvement islamiste précise qu'il s'agit de tirs en riposte à des frappes israéliennes.

Car de son côté, Israël intensifie son bombardements de l'enclave palestinienne.

Si (Israël) veut une escalade, nous y sommes préparés. Et si (Israël) veut arrêter, nous sommes prêts aussi.
Ismail Haniyeh
Chef du Hamas

En trois jours, le conflit a coûté la vie à une soixantaine de Palestiniens, essentiellement dans la bande de Gaza, mais aussi désormais en Cisjordanie.

Parmi les victimes palestiniennes, on compte une quinzaine d'enfants.

Côté israélien, on déplore 7 morts, dont un enfant tué ce mercredi soir par un tir de roquette à Sdérot, ville israélienne jouxtant la bande de Gaza.

Heurts dans les villes israéliennes

Les violences gagnent désormais les villes israéliennes. En témoignent les images de Lod, une ville du centre du pays où vit une importance communauté arabe. La police est déployée pour tenter de contenir les émeutiers.

Le président israélien a réagi à ces violences.

Les scènes de pogrom à Lod et les troubles à travers le pays de la part d'une foule arabe assoiffée de sang, blessant des personnes, endommageant des biens et s'attaquant même à des lieux sacrés juifs, sont impardonnables.
Reuven Rivlin
président israélien

Cette flambée de violences entre Israéliens et Palestiniens a débuté le week-end dernier avec des accrochages autour de l'Esplanade des Mosquées à Jérusalem.

C'est la quatrième fois en douze ans que les relations israélo-palestiniennes dégénèrent en conflit armé.