DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Vaccin : les pays de l'UE et catégories de la population les plus réticents à se faire vacciner

Access to the comments Discussion
Par Guillaume Petit  & Euronews
La vaccination se poursuit en Grèce
La vaccination se poursuit en Grèce   -   Tous droits réservés  Thanassis Stavrakis/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Plus d'un quart (27%) des adultes de l'Union européenne ne se feront "plutôt" ou "très" probablement pas vacciner contre le Covid-19, selon une nouvelle enquête de l'agence européenne Eurofound (Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail) publiée ce jeudi et à laquelle ont participé 47 000 personnes entre février et mars 2021.

Quelles sont les pays dont la population est la plus rétive à se faire vacciner ?

La réticence tend à être plus marquée dans les pays d'Europe orientale. **Les Bulgares sont les plus réticents : 61 % d'entre eux déclarent qu'il est très ou plutôt improbable qu'ils se fassent vacciner. Le pays est suivi par la Lettonie et la Croatie**, qui affichent toutes deux des taux supérieurs à 40 %.

La France et l'Autriche sont les pays d'Europe occidentale dans lesquels les taux d'hésitation à se faire vacciner sont les plus élevés : un peu plus de 30% en Autriche et près de 40% en France.

La France fait d'ailleurs partie du Top 5 des pays les plus réticents avec la Bulgarie, la Lettonie, la Croatie et la Slovénie.

En revanche, plus de 85 % des personnes interrogées en Irlande et au Danemark ont déclaré qu'elles étaient très ou plutôt susceptibles de se faire vacciner. Malte, lePortugal, l'Espagne, la Suède et la Finlande ont également enregistré des taux supérieurs à 80 %.

Niveau de réticence à se faire vacciner contre le Covid-19 selon les pays
EurofoundNiveau de réticence à se faire vacciner contre le Covid-19 selon les pays

Quelles sont les catégories de la population qui sont les plus réfractaires ?

La réticence à se faire vacciner est légèrement plus prononcée chez les hommes que chez les femmes (29 % contre 25 %).

L'enquête d'Eurofound permet aussi de constater que les personnes âgées de 35 à 49 ans sont légèrement plus sceptiques à l'égard des vaccins (29%) que les plus jeunes ou plus âgés (respectivement 26 et 27%).

Les chômeurs, les personnes souffrant d'une maladie ou d'un handicap de longue durée (39%) et les personnes au foyer à plein temps (33%) sont également plus hésitants que les actifs (26%) ou les retraités (23%).

En outre, l'étude a révélé une corrélation entre l'hésitation à se faire vacciner et l'utilisation des réseaux sociaux.

40% des personnes qui ont déclaré utiliser les réseaux sociaux comme principale source d'information hésitent à se faire vacciner, contre seulement 18 % des personnes qui utilisent surtout des canaux d'information traditionnels pour s'informer (télévision, radio, presse).

Les personnes qui se disent hésitantes présentent aussi un niveau de défiance envers leur gouvernementet l'Union européenne plus élevé. La principale raison de cette méfiance envers les vaccins reste la sécurité de ces derniers.