DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Donner ses vaccins aux pays les plus pauvres, au lieu de vacciner les enfants : l'appel de l'OMS

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Donner ses vaccins aux pays les plus pauvres, au lieu de vacciner les enfants : l'appel de l'OMS
Tous droits réservés  Richard Drew/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Faut il vacciner les enfants, moins touchés par le Covid-19 alors que les adultes dans plusieurs pays pauvres ou moins favorisés ne le sont pas encore ? L'OMS exhorte les pays riches à donner plutôt leurs doses au système mondial de partage des vaccins Covax. Comme en Afrique du Sud, où la variante locale est particulièrement mortelle.

Les travailleurs de la santé sont en train de se faire vacciner, comme Karabo Monaheng, optométriste :

"J'espère juste qu'il y en aura assez pour tous ceux qui veulent se faire vacciner. Hier par exemple, les gens avaient des coupons, des rendez-vous confirmés, et arrivés devant le centre, ils ont attendu toute la journée et ne sont pas vaccinés. Espérons que cela s'améliore".

Protéger les enfants des pays riches n'est pas la priorité selon le directeur général de l'OMS

"Je comprends pourquoi certains pays veulent vacciner leurs enfants et leurs adolescents, déclare Tedros Adhanom Ghebreyesus , directeur général de l'OMS, mais pour l'instant, je leur demande instamment de reconsidérer leur décision et de faire plutôt don de vaccins à Covax."

La campagne de vaccination des 17 millions d'adolescents américains âgés de 12 à 15 ans a démarré en force jeudi, un élément clé de la stratégie du président Joe Biden visant à pousser le pays vers une immunité collective.

Dans tout le pays, les enfants ont fait la queue avec leurs parents, impatients de retrouver un semblant de vie d'avant.