DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Sept Palestiniens tués dans une frappe israélienne à Gaza, le Hamas riposte avec des roquettes

euronews_icons_loading
Sept Palestiniens tués dans une frappe israélienne à Gaza, le Hamas riposte avec des roquettes
Tous droits réservés  Hatem Moussa/AP
Taille du texte Aa Aa

Dans la nuit, un raid aérien israélien a tué sept Palestiniens dans une maison de Gaza. C'est le plus grand nombre de morts en une seule frappe. Les voisins qui fouillent les décombres à la recherche de victimes racontent avoir vu des enfants parmi les personnes touchées. Peu de temps après, le Hamas a tiré une salve de roquette sur le sud d'Israël.

9 personnes ont été tuées depuis lundi côté israélien, 126 côté palestinien, malgré les appels au calme de la communauté internationale.

"Le secrétaire général de l'ONU appelle toutes les parties à immédiatement stopper les combats à Gaza et en Israël, a répété Stéphane Dujarric, porte-parole de l'ONU. L'escalade militaire en cours a causé beaucoup de souffrance et de destructions, elle a coûté beaucoup de vies humaines, y compris, tragiquement, celles de nombreux enfants."

Israël est confronté également à l'escalade des tensions depuis mardi, avec des heurts et échanges de coups de feu entre Arabes et Juifs dans plusieurs villes mixtes du pays.

En Cisjordanie de Ramallah à Hébron et à travers tout le territoire occupé par Israël depuis 1967, les Palestiniens ont lancé des pierres, des cocktails Molotov et d'autres projectiles sur les forces israéliennes, qui ont riposté avec des balles en caoutchouc et, dans certains cas, des balles réelles.

Un Palestiniens a été abattu après avoir tenté de poignarder un soldat au nord de Ramallah.

A l'origine des violences, les menaces d'expulsions de Palestiniens

Le nouveau cycle de violences a été déclenché après un barrage de roquettes du Hamas tirées vers Israël en "solidarité" avec les centaines de Palestiniens blessés dans des heurts avec la police israélienne sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est, secteur palestinien occupé par Israël depuis 1967.

Ces affrontements sur le troisième lieu saint de l'islam s'étaient produits après plusieurs jours de heurts à Jérusalem-Est, dus principalement aux menaces d'expulsion de familles palestiniennes au profit de colons juifs.

Israël a commencé à bombarder Gaza lundi en réponse aux tirs de roquettes sur Jérusalem de la part du parti islamiste du Hamas et d'autres groupes armés palestiniens dans l'enclave.