DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Rép. dém. du Congo : gaz toxiques et séismes, après l'éruption volcanique

euronews_icons_loading
Les habitants des faubourgs de Goma (est de la RDC) constatent les dégâts des coulées de lave du volcan Nyiragongo - photo du 23/05/2021
Les habitants des faubourgs de Goma (est de la RDC) constatent les dégâts des coulées de lave du volcan Nyiragongo - photo du 23/05/2021   -   Tous droits réservés  Justin Kabumba/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Les suites de l'éruption volcanique en République démocratique du Congo (RDC), avec des émanations toxiques et de fréquents tremblements de terre.

Le bilan de l'éruption du volcan Nyiragongo s'est encore alourdi ce lundi : les corps de 5 personnes ont été retrouvés ce lundi en périphérie de la ville de Goma.

Ces personnes sont mortes asphyxiées par les émanations toxiques de la lave rocheuse.

Ces décès s'ajoutent au 15 déjà enregistrés ce dimanche.

Le volcan Nyiragongo situé à quelques kilomètres de là, est entré en éruption samedi soir. Deux coulées de lave se sont échappées de ses pentes jusque dans les faubourgs de Goma.

Désormais, la lave ne progresse plus, mais elle continue à dégager des vapeurs toxiques, dangereuses pour la santé.

Et surtout, l'activité sismique dans toute la région reste forte, avec d'intenses et fréquents tremblements de terre.

De nombreux habitants avaient fui dans la nuit de samedi à dimanche. Ils sont revenus depuis. Et ils ne peuvent que constater les dégâts : des maisons englouties par la coulée de lave.

Certains font part de leur colère, s'en prenant notamment à l'Observatoire de volcanologie de Goma (OVG).

« On considère que l'OVG n'a pas fait son travail comme il faut, dit ainsi un habitant. Ceux qui y travaillent sont des incompétents, et ils doivent démissionner. Ils n'ont pas anticipé l'éruption, et donc tout le monde a été pris de court. Moi, j'ai tout perdu. On ne comprend pas à quoi sert cet OVG. »

Les coulées de lave ont recouvert une partie de la route qui relie Goma et Butembo, un axe d'ordinaire très fréquenté dans cette province du Nord-Kivu.

La dernière grande éruption du volcan Nyiragongo remonte à 2002. A l'époque, une centaine de personnes avait trouvé la mort.