PUBLICITÉ

Etats-Unis : au moins huit morts dans une fusillade à San José en Californie

Gare des transports publics du comté de Santa Clara, à San Jose en Californie, où une fusillade a éclaté causant la mort d'au moins 8 personnes, le 26 mai 2021
Gare des transports publics du comté de Santa Clara, à San Jose en Californie, où une fusillade a éclaté causant la mort d'au moins 8 personnes, le 26 mai 2021 Tous droits réservés Noah Berger/
Tous droits réservés Noah Berger/
Par euronews avec AP, AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les faits se sont produits dans une gare du réseau des transports publics du comté de Santa Clara, dont l'assaillant était employé. Ce dernier est également décédé selon les premiers éléments de l'enquête.

PUBLICITÉ

Une fusillade a fait ce mercredi au moins huit morts sur le site d'une compagnie de transports publics à San José, en Californie. Le principal suspect est également décédé, ont indiqué les autorités.

"Je peux confirmer qu'à l'heure actuelle, huit personnes sont décédées. Et un suspect a été déclaré mort", a déclaré Russell Davis, de la police du comté de Santa Clara, prévenant que le bilan pourrait s'alourdir. Le policier a également indiqué que le suspect était un employé de la Valley Transportation Authority (VTA), qui gère des services de bus, de métro léger et d'autres transports en commun dans le comté de Santa Clara, dont dépend San José.

La fusillade a eu lieu vers 6h30 du matin près d'un site de la VTA. Des employés de cette compagnie figurent "parmi les victimes", selon la police, qui n'a pas précisé leur nombre.

Le site a été évacué, a précisé l'entreprise sur Twitter ajoutant que le trafic avait été également arrêté.

Une série de fusillades ont endeuillé les Etats-Unis ces derniers mois, notamment dans une installation de FedEx à Indianapolis, dans un immeuble de bureaux en Californie, dans un supermarché à Boulder (Colorado) et dans plusieurs salons de massage à Atlanta.

Le week-end dernier, douze personnes ont été tuées par balle et une cinquantaine ont été blessées à travers le pays, dans un regain de violence par armes à feu qualifiée récemment d'"épidémie" par le président Joe Biden.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le président américain a qualifié le Japon et l'Inde de nations "xénophobes"

La police déloge des étudiants propalestiniens de l'université de Columbia

Antisémitisme : la police américaine intervient sur des campus