This content is not available in your region

Israël : Yaïr Lapid, l'ex-boxeur en passe de mettre Netanyahou KO

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy  avec AFP, AP
Archives : Yaïr Lapid, chef du parti Yesh Atid - le 31/10/2016
Archives : Yaïr Lapid, chef du parti Yesh Atid - le 31/10/2016   -   Tous droits réservés  Sebastian Scheiner/Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved.

A 57 ans, Yaïr Lapid est en passe de chasser Benjamin Netanyahou du pouvoir et peut-être, de s'imposer sur l'échiquier politique israélien. Portrait.

"Yesh Atid", c'est le nom que Yaïr Lapid avait donné au parti qu'il venait de créer en 2012. En français, cela veut dire "Il y a un avenir". Et près de 10 ans plus tard, cette appellation semble prendre tout son sens : Yaïr Lapid est en passe de tourner la page des années de pouvoir de Benjamin "Bibi" Netanyahou. Comme si un "après-Bibi" était possible, et que Lapid en était l'incarnation.

Né en 1963 à Tel-Aviv, Yaïr Lapid a un parcours atypique, loin des grandes universités et des faits d'armes. Son expérience dans l'armée israélienne, c'est en tant que reporter. Lui qui n'a pas le baccalauréat se lance dans le journalisme, pour le compte de plusieurs quotidiens.

Miriam Alster/AP
Yaïr Lapid, présentateur d'un talk-show sur une chaîne de télé israélienne - le 22/12/2010Miriam Alster/AP

Autodidacte, il se fait tour-à-tour boxeur, auteur de romans policiers, chanteur et même acteur de cinéma. Avec son physique robuste et ses airs de George Clooney, il s'impose à la télévision devenant le présentateur-vedette d'un grand talk-show. Il séduit la classe moyenne qu'il entend incarner avec cette question qu'il pose à tous ses invités : "Qu'est-ce qui est israélien à vos yeux ?"

Carrière politique

Ses débuts en politique remontent à 2011. Le pays est alors confronté à une crise sociale liée à l'insuffisance de logements. C'est la "révolte des tentes". Des centaines de milliers de personnes dénoncent la cherté de la vie en Israël. Yaïr Lapid y puise des arguments pour le parti politique qu'il lance en 2012 sous le nom de "Yesh Atid".

Yaïr Lapid se pose alors en défenseur de la classe moyenne israélienne. Et cela marche. Son parti fait son entrée au Parlement en 2013, et lui fait son entrée au gouvernement. Il décroche le porte-feuille des Finances, dans un gouvernement dirigé par... Benjamin Netanyahou.

Rapidement, les dissensions se creusent entre les deux hommes. D'un côté, Netanyahou, conservateur, proche des milieux religieux. De l'autre, Lapid, libéral, centriste et laïc. En 2014, le chef du gouvernement limoge son ministre des Finances.

Yaïr Lapid revient sur le devant de la scène politique en 2021, lorsque son parti arrive en deuxième position aux élections législatives de mars. Il se pose alors comme une alternative à "Bibi" affaibli par des soupçons de corruption. Netanyahou échouant à former une coalition, le président israélien Reuven Rivlin se tourne donc logiquement vers Lapid.

A charge désormais pour l'ancienne star de la télé de convaincre les parlementaires de lui apporter leur confiance pour gouverner le pays.