DERNIERE MINUTE
Advertising
This content is not available in your region

Mobilité zéro émission dans des parcs naturels espagnols et portugais

euronews_icons_loading
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Au-dessus du fleuve Duero, le village de Fermoselle dans le nord-ouest de l'Espagne prête gratuitement des véhicules électriques destinés à la visite de parcs naturels. Un couple de touristes, Ester et José Luis, emprunte des vélos électriques pour découvrir celui des Arribes del Duero. "On va voir le "Belvédère des Escaliers" ("Mirador de las Escaleras")" indique José Luis. "De là, on peut voir le Portugal et l'autre rive du fleuve Duero et cela s'annonce très bien ; on s'arrêtera aussi à l’église de Santa Cruz," précise-t-il.

Plus de 1000 km de parcours

Cette offre de mobilité mise en place dans le cadre d'un projet européen permet de parcourir sept parcs naturels protégés de part et d'autre de la frontière hispano-portugaise sans émettre de C02. Les itinéraires proposés s'étendent sur plus de 1000 km.

Julia Sendín García, spécialiste de l'environnement, travaille sur le projet : "Ce qui intéresse le plus les visiteurs, c'est le canyon : la rivière est une zone de protection spéciale pour les oiseaux," fait-elle remarquer. "Au niveau des espèces de vautours, nous avons le vautour noir qui mesure trois mètres d'envergure, le vautour fauve qui fait deux mètres et le vautour percnoptère qui est le symbole du parc naturel et qui mesure un mètre et demi," énumère-t-elle.

Ce projet appelé MOVELETUR promeut le tourisme durable avec une flotte d'une centaine de véhicules électriques : vélos, tricycles, voitures, scooters et même tuk-tuks. Il dispose d'un budget total d'environ 908.000 euros dont 75% financés par la politique européenne de cohésion.

"Quand on s'arrête avec une voiture électrique, les animaux ne s'enfuient pas"

Il suffit de faire une réservation sur le site web du projet pour pouvoir emprunter l'un des véhicules pour l'itinéraire que l'on souhaite. Ce service qui permet de se déplacer sans bruit donne l'occasion de découvrir autrement des espaces protégés souvent méconnus.

"Quand on s'arrête quelque part avec une voiture électrique, les animaux ne s'enfuient pas, donc on peut les observer et profiter du moment," explique Jesús Díez, directeur de programme sur le projet MOVELETUR. "Quand on se déplace avec un véhicule thermique, le bruit les effraye, les ennuie, les fait fuir, donc on ne peut pas en profiter de la même manière," dit-il.

Un réseau de bornes de recharge

L'un des principaux défis a consisté à créer un réseau de bornes de recharge dans cette région frontalière pour permettre ces visites qui sont également culturelles.

Pedro Parreiras et sa famille ont choisi de découvrir Bragance au Portugal, à bord d'un tuk-tuk électrique.

euronews
Le projet MOVELETUR mêle e-mobilité et tourisme durableeuronews

"On a pris un tuk-tuk pour aller voir le château du XIIIe siècle et la partie historique de la ville de Bragance," indique le père de famille. "Grâce aux nouvelles technologies et à la tablette, on a pu voir les sites intéressants, connaître la route et en savoir un peu plus sur l'histoire de la ville," se félicite-t-il.

Des deux côtés du fleuve frontalier Duero en espagnol, Douro en portugais, la nature est encore plus accessible tout en étant préservée grâce à ce projet de mobilité salué par l'UNESCO.

Journaliste • Aurora Velez