EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Une petite soeur de la Statue de la Liberté quitte Paris pour Washington

La réplique de la statue de la Liberté
La réplique de la statue de la Liberté Tous droits réservés Cleared
Tous droits réservés Cleared
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour la deuxième fois la France envoie une statue de la Liberté aux Etats-Unis, cette fois pour habiller les jardins de l'ambassade de France à Washington. 135 après l'originale, cette copie partira comme sa grande soeur, par bateau, du Havre.

PUBLICITÉ

Un dernier coup de chiffon sur la statue de la liberté, avant le grand départ. Cette petite soeur de la célèbre Américaine va rejoindre Washington, 135 ans après que la France a offert la fameuse oeuvre de Bartholdi pour célébrer le centenaire de l'indépendance américaine.

Cette statue de la Liberté a quitté Paris ce lundi, et prendra la mer, au Havre, le 19 juin, comme en 1885. La copie en bronze va faire face à sa grande soeur le 4 juillet à New-York, jour de la fête nationale des Etats-Unis. Mais le gabarit n'a rien à voir : 450 kg et trois mètres de haut pour la petite nouvelle, quand l'originale affiche 204 tonnes et 46 mètres de haut.

Puis la réplique, fabriquée il y a 10 ans, rejoindra les jardins de l'ambassade de France à Washington.

Mais que les Français se rassurent, des copies il en existe encore à travers la France. À Paris, on peut en trouver une au musée d'Orsay, une sur l'île aux Cygnes. Ou encore un plâtre au musée des Arts et Métiers, jumeau du bronze qui s'embarque pour les Etats-Unis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Promesse tenue : la maire de Paris s'est baignée dans la Seine ce mercredi matin

Le secteur hôtelier parisien fait grise mine à l'approche des Jeux Olympiques

No comment : des étudiants propalestiniens manifestent à la Sorbonne