18 mois de prison, mais 14 avec sursis : c'est la condamnation du gifleur d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron en visite à Valence - département de la Drôme - le 8 juin 2021
Emmanuel Macron en visite à Valence - département de la Drôme - le 8 juin 2021 Tous droits réservés Philippe Desmazes/AP
Tous droits réservés Philippe Desmazes/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Damien Tarel était jugé ce jeudi en comparution immédiate après avoir agressé le président français dans la ville de Tain-l'Hermitage, dans le sud-est du pays.

PUBLICITÉ

**18 mois d'emprisonnement, dont seulement 4 mois ferme **: le seul homme ayant giflé un président français tout au long de la Ve République s'en tire plutôt bien car dans sa réquisition à l'encontre de Damien Tarel, le parquet avait réclamé un an et demi de réclusion mais sans sursis.

L'accusé de 28 ans, sans emploi, était jugé en comparution immédiate ce jeudi après-midi devant le tribunal de Valence, dans le sud-est de la France, après avoir agressé Emmanuel Macron mardi dernier dans la ville proche de Tain-l'Hermitage. Il avait été arrêté juste après avoir porté la main sur le chef de l'Etat. Se disant partisan du mouvement des "gilets jaunes", il avait avoué dès sa première audition par un juge.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : 79e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe

No Comment : Manifestation de Reporters sans frontières contre la venue de Xi Jinping

No comment : des étudiants propalestiniens manifestent à la Sorbonne