PUBLICITÉ

Génocide en Namibie : l'Allemagne rejette les appels à des "réparations"

Génocide en Namibie : l'Allemagne rejette les appels à des "réparations"
Tous droits réservés AFP PHOTO /NATIONAL ARCHIVES OF NAMIBIA
Tous droits réservés AFP PHOTO /NATIONAL ARCHIVES OF NAMIBIA
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Allemagne indique qu'elle ne paiera pas d'indemnisations aux descendants des populations namibiennes massacrées au début du XXème siècle. Berlin estime avoir fait suffisamment en s'engageant à verser une aide au développement d'un montant d'1,1 milliard d'euros sur 30 ans.

PUBLICITÉ

**L'Allemagne indique qu'elle ne paiera pas d'indemnisations aux descendants des populations namibiennes massacrées au début du XXème siècle. **

Le ministère allemand des Affaires étrangères a rejeté ce mercredi les demandes de réparations émanant des descendants des populations namibiennes massacrées au début du XXème siècle.

Berlin estime avoir fait suffisamment en s'engageant à verser une aide au développement d'un montant d'un milliard d'euros sur 30 ans.

Le premier génocide du XXème siècle

L'Allemagne a fait acte de repentance, reconnaissant avoir commis un "génocide" des populations Herrero et Nama à l'époque coloniale.

"A la lumière de la responsabilité historique et morale de l'Allemagne, nous allons demander pardon à la Namibie et aux descendants des victimes", avait ainsi déclaré le chef de la diplomatie allemande, fin mai.

L'Allemagne et la Namibie négocient depuis plusieurs années pour faire la lumière sur ce qui s'est passé entre 1904 et 1908.

Des dizaines de milliers d'Herreros et de Namas avaient été tués par des colons allemands. Des massacres considérés par les historiens comme le premier génocide du XXème siècle.

Les représentants des deux ethnies massacrées estiment aujourd'hui que l'effort financier consenti par Berlin est insuffisant.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Îles Canaries face au défi migratoire

Le chef de l'armée kényane, le général Francis Ogolla, est mort dans un accident d'hélicoptère

Famine au Soudan : la communauté internationale promet plus de 2 milliards d'euros d'aide