Hongrie : l'extension de la centrale nucléaire de Paks inquiète l'Autriche

Centrale nucléaire de Paks en Hongrie
Centrale nucléaire de Paks en Hongrie Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Gabor Tanacs
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une étude mandatée par le ministère de l'environnement autrichien met en avant des risques de failles sismiques sur le site

PUBLICITÉ

Les risques sismiques en question autour de la centrale nucléaire de Paks, en Hongrie. Deux nouveaux réacteurs doivent être ajoutés aux quatre existants dans l'unique centrale du pays.

Mais l'Autriche voisine s'inquiète. Vienne a réalisé une étude concernant les dangers liés aux tremblements de terre. Conclusion, le projet d'extension ne serait pas conforme aux standards de sécurité internationaux.

C'est ce que nous confirme un des co-auteurs de l'étude, Kurt Decker de l'Université de Vienne. "Les données ne permettent pas d'exclure le risque potentiel de failles sismiques. Nous sommes même enclins à dire que de telles failles existent à proximité du site", affirme-t-il.

Les autorités hongroises savent que le site est une zone de faille active. Mais après avoir commandé des études détaillées, elles ont conclu que cette faille n'était pas capable de provoquer un déplacement permanent de la surface.

Une affirmation qui n'est pas étayée par les données selon le géophysicien hongrois Tamás János Bodoky. "Ils ont effectué les mesures mais ne les ont pas évaluées. Ils ne les ont pas interprétées, il n'y a donc pas de résultats. Et sans résultats, il est impossible d'exclure ou de prouver quoi que ce soit", explique-t-il.

Selon l'expert, la probabilité d'un incident est très faible, mais il ne faut pas la minimiser, et des examens complémentaires sont nécessaires.

L'Agence hongroise pour l'énergie nucléaire délivrera un permis pour l'extension en septembre. Le géant russe Rosatom est en charge de ce projet baptisé Paks 2 destiné à doubler la capacité de la centrale d'ici 2026.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Péter Magyar, l'opposant qui défie Viktor Orban

Hongrie : l'opposition appelle à des élections anticipées en cas de victoire aux européennes

Péter Magyar, le nouveau rival de Viktor Orban a rassemblé des dizaines de milliers de partisans