This content is not available in your region

Accord entre l’UE et les Etats-Unis sur le cas Airbus-Boeing

Access to the comments Discussion
Par Grégoire Lory  & Euronews
euronews_icons_loading
L'UE et les Etats-Unis affichent leur unité retrouvée
L'UE et les Etats-Unis affichent leur unité retrouvée   -   Tous droits réservés  Patrick Semansky/AP

L'Union européenne et les Etats-Unis mettent fin à une dispute commerciale vieille de 17 ans entre Airbus et Boeing. L'annonce a été faite lors du sommet mardi à Bruxelles entre les présidents de la Commission européenne, du Conseil européen et des Etats-Unis.

Les deux partenaires se sont entendus pour suspendre pendant cinq ans les droits de douane punitifs qu'ils appliquent. Cette trêve symbolise le nouvel élan transatlantique après plusieurs années de tension avec le dirigeant américain précédent Donald Trump. "L'accord que nous avons trouvé ouvre un nouveau chapitre de notre relation car nous passons du contentieux à la coopération dans l'aéronautique", se félicite la dirigeante de la Commission Ursula von der Leyen.

Washington a imposé en octobre 2019 des taxes pour plus de 6 milliards d'euros sur des produits européens. Un an plus tard l'UE faisait de même sur des biens américains, chacun accusant l'autre de subventions illégales en faveur de son avionneur.

Des progrès et des attentes

Les droits de douane sur l'acier et l'aluminium européen restent en revanche en vigueur. Mais les deux parties assurent vouloir trouver une solution dans les prochains mois. Européens et Américains conviennent aussi de mettre en place un conseil commun du commerce et de la technologie pour répondre au défi posé par la Chine.

Si le président américain n'a pas participé à la conférence de presse finale, il a tout de même assuré vouloir œuvrer avec l'Union à la relance de l'économie transatlantique. "La meilleure réponse pour faire face à ces changements est de faire en sorte que nos économies se développent et qu'elles se développent ensemble et qu'elles progressent tout d'abord à partir des valeurs qui nous unissent", explique Joe Biden.

Les participants ont insisté sur les valeurs démocratiques. Ce sommet se déroulait quelques heures avant la rencontre bilatérale mercredi entre les présidents américain et russe, Joe Biden et Vladimir Poutine. "Il est important non seulement de réagir quand nous sommes face à des régimes autoritaires qui essayent de faire pression sur nous, mais il faut aussi une stratégie proactive pour promouvoir nos valeurs et défendre nos intérêts", insiste Charles Michel, président du Conseil européen.

Le président américain quitte donc Bruxelles en tournant la page des tensions provoquées par son prédécesseur. Mais tous les différends transatlantiques ne sont pas pour autant réglés.