DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Pérou : Castillo confirmé vainqueur de l'élection présidentielle, la droite crie à la fraude

Par Margaux Racaniere
euronews_icons_loading
Pérou : Castillo confirmé vainqueur de l'élection présidentielle, la droite crie à la fraude
Tous droits réservés  Martin Mejia/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le suspense est enfin levé. Le candidat de gauche à la présidentielle péruvienne, Pedro Castillo, arrive en tête avec 50,12% des voix à l'issue du dépouillement. Il avait rejeté mardi les appels à annuler le scrutin pour "fraude" lancés par des soutiens de son adversaire de droite Keiko Fujimori.

J'exige des autorités électorales qu'elles fassent en sorte qu'une fois pour toutes, nous cessions de nous éterniser et de maintenir le peuple péruvien dans l'angoisse, et que la volonté du peuple de ce pays soit respectée
Pedro Castillo
Vainqueur de l'élection présidentielle péruvienne

Après dépouillement de l'intégralité des votes, le résultat était très serré, avec seulement 45 000 voix séparant Castillo de son adversaire populiste Keiko Fujimori, la fille de l'ex-président, Alberto Fujimori (au pouvoir de 1990 à 2000). La candidate perdante demande l'annulation de 200 000 votes qu'elle estime frauduleux.

Après avoir reçu plusieurs rapport sur des actions menées par les membres du "Pérou Libre" pour altérer le résultat des élections, nous avons présenté une série de requêtes en invalidation. Nous utilisons ainsi notre droit à un processus propre et transparent.
Keiko Fujimori
Candidate à l'élection présidentielle du Pérou

Les quelque 800 requêtes formulées par le camp de Fujimori sont en cours d'analyse par les jurys électoraux spéciaux du pays. La majorité d'entre elles a déjà été rejetée.

Le manque de preuves pour justifier les requêtes rend leur acceptation irréalisable dans la pratique, à moins que, comme le soutiennent la grande majorité des analystes et juristes du pays, la Constitution et les lois péruviennes soient violées de manière flagrante.

L'universitaire péruvienne Lucia Dammert, qui réside au Chili, a estimé sur Twitter que "quand on perd une élection, il faut assumer ses erreurs".
Je veux que le jury des élections nous donne les résultats, parce que s'ils annoncent quiconque d'autre que Pedro Castillo, comme gagnant, il y aura des morts. Ce serait la faute du jury national et de madame Keiko. On ne veut pas que ça arrive, de voir des frère se déchirer.
Carmen Cansato
Militante du "Pérou libre", le parti de Pedro Castillo

Le Pérou est marqué par une forte instabilité institutionnelle à l'origine de nombreuses crises politiques ces dernières années. La dernière, en novembre 2020, a conduit le pays à avoir trois présidents en une semaine.