EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Brésil : mobilisation anti-Bolsonaro, plus de 500 000 morts du Covid-19

Brésil : mobilisation anti-Bolsonaro, plus de 500 000 morts du Covid-19
Tous droits réservés frame
Tous droits réservés frame
Par Euronews avec EFE AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des milliers de Brésiliens ont de nouveau dénoncé la politique économique et sanitaire du président d'extrême-droite, appelant à sa démission.

PUBLICITÉ

"Dehors Bolsonaro", sous ce slogan, des milliers de Brésiliens sont de nouveau descendus dans la rue ce samedi. A l'appel de divers partis et de mouvements de gauche, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs grandes villes du Brésil pour exiger la démission du président Jair Bolsonaro. Une mobilisation qui intervient alors que le pays a franchi la barre de 500 000 décès en raison de la pandémie.

"500 000 décès cela représente un grand pas en arrière, le Brésil était autrefois un exemple en matière de vaccination", réagit cette manifestante, "nous avons de grandes institutions qui sont reconnues internationalement, et il est très triste que nous soyons dans cette situation car elle ne correspond pas au potentiel du Brésil."

Une augmentation récente des décès quotidiens confirme l'imminence d'une troisième vague. Le président d'extrême-droite avait vivement critiqué les vaccins avant de se raviser. Aujourd'hui, seul 11% de la population a été entièrement immunisé.

Une commission d'enquête du Sénat se penche depuis un mois et demi sur la gestion chaotique de la crise sanitaire. La politique économique et sociale du gouvernement a également été dénoncée par les manifestants.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Lula se dit "disponible pour être candidat "face au "fasciste" Jair Bolsonaro

Mobilisation au Brésil contre un projet de loi qui durcit les règles de l'avortement

No Comment : au moins 100 morts et 128 disparus dans les inondations au Brésil