Covid-19 : le variant Delta met Moscou sous pression

Covid-19 : le variant Delta met Moscou sous pression
Tous droits réservés Pavel Golovkin/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Pavel Golovkin/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La capitale russe a enregistré ce week-end un nouveau record de cas de contaminations au Covid-19

PUBLICITÉ

Pas d'améliorations en vue en Russie face à la recrudescence des contaminations par le coronavirus. Moscou a enregistré des records d'infections ce week-end, avec plus de 9 000 nouveaux cas en 24 heures dans la capitale. C'est trois fois plus qu'il y a deux semaines.

Selon les autorités, c'est le variant Delta, apparu d'abord en Inde, qui est responsable de cette flambée, avec près de 90% des malades infectés selon le maire de Moscou.

Le chef du Kremlin a assuré que tout était mis en œuvre pour faire face à la situation. "Notre objectif commun est de concentrer tous nos efforts sur la protection des citoyens contre le coronavirus. Tout d'abord, il est impératif d'augmenter les taux de vaccination. Nous avons tout ce qu'il faut pour le faire. La Russie dispose de quatre vaccins et de nouveaux médicaments sont en cours de développement", a affirmé Vladimir Poutine.

Pour l'heure, seul 13% environ de la population a reçu une première dose. Cette semaine la vaccination a été rendue obligatoire pour les employés du secteur des services à Moscou. Épicentre de la pandémie en Russie, la capitale recense plus de la moitié du nombre de cas dans le pays.

Les événements de divertissement rassemblant plus de 1 000 personnes ont été annulés, entraînant ainsi la fermeture de la fan-zone de l'Euro de foot. Jusqu'à la fin du mois, les bars et restaurants devront fermer entre 23 heures et 6 heures du matin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens

"Où est maman ?" L'histoire d'un petit garçon ukrainien enlevé par les forces russes