DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Rapport mondial sur les drogues 2021 : trafic en hausse, stupéfiants moins chers et plus puissants

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Rapport mondial sur les drogues 2021 : trafic en hausse, stupéfiants moins chers et plus puissants
Tous droits réservés  euronews
Taille du texte Aa Aa

Un temps malmené par la pandémie, le trafic de drogue est à nouveau en plein essor.

Des drogues plus fortes

Dans son dernier rapport, l'Office des Nations unies contre les drogues et le crime (ONUDC) s'inquiète notamment d'une hausse de la circulation de la cocaïne en Europe, une poudre blanche devenue plus pure et moins chère et donc plus facile d'accès pour les jeunes.

Le même constat est fait pour les produits à base de cannabis très fortement dosés en THC, la molécule à l'origine des effets psychotropes.

Autre observation : depuis la crise sanitaire, les stupéfiants sont de plus en plus envoyés par voie postale.

Dans ce centre de distribution de Vienne en Autriche, les agents des douanes traquent les colis suspects : "Aujourd'hui, nous avons effectué une quarantaine d'interceptions grâce aux chiens de recherche, souligne Jürgen de la prévention des fraudes. Dans ces paquets, il y a de nouvelles substances psychoactives déguisées en sel de bain, de l'ecstasy, des produits à base de cannabis... La gamme est donc énorme."

Il y a de nouvelles substances psychoactives déguisées en sel de bain, de l'ecstasy, des produits à base de cannabis... La gamme est énorme.
Jürgen
Prévention des fraudes à Vienne

La pandémie, un coup de frein temporaire

Au cours de la dernière décennie, le nombre de consommateurs de drogues dans le monde a augmenté d'environ 20%.

La pandémie n'a fait que freiner temporairement le trafic de stupéfiants, souligne Ghada Waly, directrice exécutive de l'Office des Nations unies contre les drogues et le crime : "Il y a eu un ralentissement des saisies, du commerce, des expéditions. Mais très rapidement, les trafiquants se sont adaptés et nous observons une augmentation des quantités expédiées en Europe."

Les trafiquants se sont adaptés
Ghada Waly
Directrice exécutive de l'Office des Nations unies contre les drogues et le crime

La cocaïne, principale source d'inquiétude

La principale source d'inquiétude en Europe concerne la cocaïne. Jadis dominé par la mafia italienne, le commerce de la coke est aujourd'hui de plus en plus entre les mains de trafiquants dans les Balkans qui multiplient les chaînes d'approvisionnement.

_"En Europe, nous avons vu la cocaïne devenir moins chère, plus pure et disponible en plus grande quantité. Nous devons renforcer la coopération et la collaboration internationale ainsi que l'échange d'informations entre les pays sources et les ports destinataires".
_

En Europe, nous avons vu la cocaïne devenir moins chère, plus pure et disponible en plus grande quantité.
Ghada Waly
Directrice exécutive de l'Office des Nations unies contre les drogues et le crime

Johannes Pleschberger, correspondant d'euronews à Vienne : _"Selon les Nations unies, le nombre de consommateurs de drogues continuera d'augmenter de 11 % durant cette décennie. L'Afrique est particulièrement touchée, même si cette tendance inquiétante peut encore être inversée avec des mesures adéquates."
_