DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Washington exhorte ses alliés à rapatrier leurs combattants islamistes emprisonnés en Syrie

Access to the comments Discussion
Par giorgia orlandi
euronews_icons_loading
Antony Blinken, secrétaire d'Etat américain
Antony Blinken, secrétaire d'Etat américain   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Combattre ensemble l'Etat islamique : les ministres de la coalition contre le groupe terroriste, qui compte 83 membres, principalement des Etats, se sont retrouvés ce lundi en présentiel pour la première fois depuis février 2019. Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a exhorté ses alliés à rapatrier leurs citoyens arrêtés après avoir combattu avec le groupe Etat islamique, estimant qu'ils ne pouvaient pas être détenus indéfiniment en Syrie. La France et la Grande-Bretagne, meurtries par des attentats terroristes, ne sont pas pour, alors que l'Italie a été citée en exemple : c'est l'une des rares nations d'Europe occidentale à rapatrier ces combattants. Du point de vue de Washington, l'Italie est un partenaire clé de l'OTAN, ainsi qu'un allié crucial pour assurer l'amélioration de la situation en Libye ainsi que dans toute la région méditerranéenne. Concernant Daesh, il y a un engagement fort pour éradiquer complètement l'Etat Islamique et stabiliser la zone débarrassée de Daesh en Irak et en Syrie. Quant aux ministres des affaires étrangères du G20, ils se réuniront demain à Matera avec les États-Unis pour définir une approche multilatérale de la question africaine. Le secrétaire d'Etat américain participera également au G20.