DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Entre violents orages et fortes chaleurs : une météo chahutée dans une partie de l'Europe

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Entre violents orages et fortes chaleurs : une météo chahutée dans une partie de l'Europe
Tous droits réservés  Christoph Schmidt/(c) Copyright 2021, dpa (www.dpa.de). Alle Rechte vorbehalten
Taille du texte Aa Aa

La météo fait des siennes dans une partie de l'Europe depuis le début début de la semaine. Après les forts orages qui se sont abattus sur la Suisse, l'Allemagne et l'est de la France, la Hongrie est en alerte canicule jusqu'à ce mercredi.

Des vents violents qui emportent tout sur leur passage et des pluies qui transforment les routes en torrents d'eau... Le début de semaine a été marqué par de violentes intempéries dans une partie de l'Europe. Tout a commencé en Suisse lundi soir.

Une semaine après de violents orages, le pays a de nouveau été frappé par des intempéries lundi soir. On dénombre 5 blessés, dont une cycliste touchée à la tête par des grêlons, rapporte l'AFP. La RTS évoque de son côté six enfants légèrement blessés par des orages de grêle.

Ces violents orages, accompagnés de fortes pluies, se sont également abattus sur l'Allemagne. Résultat : plusieurs tunnels du métro et des trains de banlieue ont été inondés mardi à Stuttgart, paralysant une partie du trafic.

En France, une vingtaine de départements du nord-est de la France restent placés par Météo France en vigilance jaune jusqu'à ce mercredi soir.

L'eau s'est également répandue dans le métro de Moscou et des dégâts importants ont été enregistrés dans les rues. Il a plu en une seule journée, dans la capitale russe, l'équivalent de 70 % des précipitations mensuelles.

Des images qui tranchent avec celles qui nous parviennent de Hongrie, placé par les autorités en alerte canicule jusqu'à ce mercredi. Les températures sont de 10 degrés supérieures aux normales et un record de 40 degrés a été enregistré dans le centre du pays il y a quelques jours. Du jamais vu depuis le début des mesures il y a plus d'un siècle, rapporte le quotidien hongrois Blikk.