PUBLICITÉ

Grèce : fin de cavale pour Christos Pappas, dernier dirigeant du parti néonazi Aube dorée

Grèce : fin de cavale pour Christos Pappas, dernier dirigeant du parti néonazi Aube dorée
Tous droits réservés Παντελής Σαίτας/ 2021 ΑΘΗΝΑΪΚΟ ΠΡΑΚΤΟΡΕΙΟ ΕΙΔΗΣΕΩΝ - ΜΑΚΕΔΟΝΙΚΟ ΠΡΑΚΤΟΡΕΙΟ ΕΙΔΗΣΕΩΝ
Tous droits réservés Παντελής Σαίτας/ 2021 ΑΘΗΝΑΪΚΟ ΠΡΑΚΤΟΡΕΙΟ ΕΙΔΗΣΕΩΝ - ΜΑΚΕΔΟΝΙΚΟ ΠΡΑΚΤΟΡΕΙΟ ΕΙΔΗΣΕΩΝ
Par Paul Bourret
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Christos Pappas a été arrêté dans un quartier d’Athènes. Il était en fuite depuis sa condamnation à plus de 13 ans de prison en octobre 2020.

PUBLICITÉ

En Grèce, le numéro deux du parti néonazi Aube dorée a été arrêté ce jeudi dans un quartier d’Athènes. Christos Pappas était en fuite depuis sa condamnation à plus de 13 ans de prison en octobre 2020.

Plusieurs membres du parti avaient alors été incarcérés à l'issue d'un procès fleuve débuté en 2015. Ils étaient poursuivis pour constitution d'une organisation criminelle, meurtres ou encore détention illégale d'armes.

Créé dans les années 90, le parti Aube doréeavait bénéficié pendant longtemps d’une quasi-impunité, malgré au moins deux meurtres et de nombreuses violences perpétrées contre des migrants, des homosexuels et des militants de gauche.

Le groupe, marginal pendant des années, avait connu un regain de popularité pendant la crise financière, qui avait plongé des millions de Grecs dans la misère. Son déclin avait commencé après l'assassinat du rappeur antifasciste Pavlos Fyssas. Aujourd'hui, Aube dorée a perdu la majeure partie de son électorat.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : saisie record d'une drogue de synthèse appartenant à un cartel mexicain

Journée “prisons mortes” en France suite à l'attaque d'un fourgon pénitentiaire

Inde : au moins 14 morts dans l'effondrement d'un panneau publicitaire