EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Le Marathon du Mont-Blanc : un trail dantesque

Le Marathon du Mont-Blanc  : un trail dantesque
Tous droits réservés Laurent Cipriani/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Laurent Cipriani/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par Paul Bourret
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

2630 m de dénivelé positif, 1700 m de dénivelé négatif. Épreuve parfaite pour les athlètes de montagne et les grimpeurs avec la particularité unique d'une arrivée en montée à 2000 m d'altitude, en face du mont blanc.

PUBLICITÉ

L'édition 2021 du mythique Marathon du Mont-Blanc a été remportée ce week-end par la Suissesse Mathys et le Norvégien Angermund au terme d'une bataille de longue haleine sur les sentiers de Chamonix.

Démarrage habituel à 6 h de Chamonix, pour 38 km au lieu des 42 habituels, le parcours du traditionnel marathon du Mont-Blanc a été modifié pour des raisons de sécurité sanitaire. Toute l'élite mondiale du trail était présente à cet événement incontournable du calendrier international, seule étape française des Golden Trail World Series. Il étaient plus de 1 300 à courir dans les montagnes françaises.

L'étape française est réputée pour être l'une des plus difficiles du circuit car très technique : 2630 m de dénivelé positif, 1700 m de dénivelé négatif. Elle favorise les athlètes de montagne et les grimpeurs avec la particularité unique d'une arrivée en montée à 2000 m d'altitude, en face du Mont Blanc.

On retiendra la vitesse moyenne remarquable des trois premiers coureurs masculins : Stian Angermund, Davide Magnini et Bartholojev Przedviewski, à plus de 11 km/h.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Lavaredo Ultra-trail : une course au cœur du massif des Dolomites

Louis Arnaud, l'un des quatre otages français en Iran, vient d'être libéré

Législatives en France : l'accord entre Éric Ciotti et le RN confirmé par Jordan Bardella