DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : marche arrière en Catalogne, qui-vive en Grèce et en Turquie

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Supportrice espagnole de football déçue mardi soir après la défaite en demi-finale à Barcelone, Espagne, 6 juillet 2021
Supportrice espagnole de football déçue mardi soir après la défaite en demi-finale à Barcelone, Espagne, 6 juillet 2021   -   Tous droits réservés  Joan Mateu/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Non seulement l'Espagne a perdu en demi-finale de l'Euro de football, mais en plus, dès ce week-end, ce sera marche arrière toute en Catalogne. Les autorités espagnoles réimposent des restrictions sanitaires pour freiner l'augmentation brutale des cas de variant du Covid-19. Les jeunes sont les plus touchés.

Les discothèques et autres lieux de divertissement nocturnes clos fermeront donc leurs portes à Barcelone et dans le reste de la région catalane. Il faudra aussi présenter un test antigénique, un PCR négatif, ou bien être vacciné, pour participer à des événements en plein air réunissant plus de 500 personnes. Et ces mesures pourraient être bientôt prises aussi en Navarre et en Andalousie.

A Barcelone, le secteur de la nuit a plutôt mal accueillie ce retour des restrictions sanitaires. Jordi Piulats, copropriétaire et associé du club Wolf, par exemple, ne cache pas sa déception et son ras-le-bol :

"Les frigos étaient tous déjà pleins, les fournisseurs en route, toute la publicité, les gens des réseaux sociaux.... La machine était en marche et encore une fois ils nous disent, du jour au lendemain, vous allez fermer sans aucune aide ni considération. Vous allez fermer parce que nous le disons et c'est tout".

La machine était en marche et encore une fois ils nous disent, du jour au lendemain, vous allez fermer
Jordi Piulats
Copropriétaire du club Wolf

Près de 56 % des Espagnols ont reçu une dose de vaccin et plus de 40 % ont reçu les deux doses, "ces restrictions sont le dernier effort" demandé à la population affirme Madrid.

Alors qu'en Grèce, à Athènes, les autorités, elles, n'ont encore rien décidé. Elles ont aussi constaté un bond des contaminations quotidiennes après de nombreuses semaines de baisse. Mais compte tenu de l'élan dans la campagne de vaccination, l'heure n'est pas au retour des restrictions sanitaires.

Plus à l'Est, en Turquie, à Istanbul, les habitants ont pu renouer avec les promenades dans les parcs publics, et ce pour la première fois depuis la levée des restrictions sanitaires le 1er juillet.

Mais là encore le variant Delta du Covid-19 pourrait changer la donne. Il vient de faire son apparition dans trois provinces turques.

Sources additionnelles • AP, AFP, EFE