DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Erk Acarer, journaliste turc exilé en Allemagne, agressé à Berlin

Access to the comments Discussion
Par Maxime Bayce avec AFP
Capture d'écran du compte Twitter d'Erk Acarer
Capture d'écran du compte Twitter d'Erk Acarer   -   Tous droits réservés  Erk Acarer
Taille du texte Aa Aa

Le journaliste turc Erk Acarer, opposant déclaré au président Recep Tayyip Erdogan et vivant en exil à Berlin, a été attaqué et blessé à l'extérieur de son domicile mercredi soir, a indiqué jeudi la police.

Le journaliste, âgé de 48 ans, a également rendu publique son agression sur les réseaux sociaux, l'imputant à des affidés du parti du président turc, l'AKP.

"J'ai été agressé à coups de couteau et de poings", a-t-il détaille sur Twitter peu après l'attaque. Il précise également que sa santé n'est pas en danger.

Le journaliste affirme "connaître les coupables" et que l'un des assaillants a crié: "tu n'écriras pas"!

Erk Acarer a été "attaqué par trois hommes dans la cour de (son) immeuble", a expliqué dans un communiqué la police de Berlin, selon laquelle deux hommes l'ont frappé tandis qu'un troisième faisait le guet.

Le journaliste, engagé à gauche et qui écrit pour le quotidien stambouliote BirGün, fait l'objet de plusieurs mandats d'arrêt en Turquie. Il vit en Allemagne depuis 2017.

Un autre journaliste dissident turc, Can Dundar, également exilé dans la capitale allemande, a qualifié l'incident, dans une réaction sur Twitter, de "message direct" du président Erdogan destiné à montrer qu'Ankara "peut attaquer, même à Berlin, un journaliste qui critique le régime".

Can Dundar vit en Allemagne depuis 2016. Ancien rédacteur en chef du journal d'opposition Cumhuriyet, il avait été emprisonné en Turquie.