DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au Royaume-Uni, le manque de routiers dû au Brexit vide les rayons des supermarchés

Par TADHG ENRIGHT
euronews_icons_loading
Les rayons de plusieurs supermarchés britanniques sont vides.
Les rayons de plusieurs supermarchés britanniques sont vides.   -   Tous droits réservés  Twitter
Taille du texte Aa Aa

Au Royaume-Uni, les rayons des supermarchés sont quasiment vides en raison d'une crise dans la chaîne d'approvisionnement. En cause, une pénurie de routiers suite au Brexit et à la pandémie de coronavirus.

De nombreuses photos de rayons vides ont été postées sur les réseaux sociaux.

La pénurie touche les petits magasins indépendants, comme les grandes chaînes. Bryan Roberts, analyste commercial, affirme que les conséquences se verront dans les semaines à venir : "Certains directeurs de magasin que j'ai rencontré ont vu leur nombre de livraisons diminuer en une semaine. Donc quand ils auraient pu recevoir cinq, six, sept livraisons, c'est descendu à quatre ou cinq. Tesco affirme qu'ils ont des problèmes d'approvisionnement en nourriture. Je pense que les conséquences se verront dans les semaines et mois à venir. La pénurie de routiers ne se règle pas comme ça, des milliers doivent être formés".

Nous devons encourager certains chauffeurs, qui ont la qualification mais qui ne conduisent tout simplement pas, à revenir dans la profession comme une sorte de mesure d'urgence.
Rod McKenzie
Responsable d'une association de transport routier

"Nous devons encourager certains chauffeurs, qui ont la qualification mais qui ne conduisent tout simplement pas, à revenir dans la profession comme une sorte de mesure d'urgence." explique Rod McKenzie, responsable d'une association de transport routier.

100 000 routiers nécessaires

Le Royaume-Uni compte environ 100 000 chauffeurs de camion de moins que nécessaire. Depuis le Brexit les nouveaux routiers étrangers peinent à venir travailler ici. De plus, nombre d'entre eux sont retournés chez eux pendant la pandémie. Pendant le confinement, la formation de nouveaux chauffeurs s'est, elle, arrêtée au Royaume-Uni. Pour certaines association de transports routiers, il faut encourager les chauffeurs à revenir dans la profession : "Oui, nous aimerions que les chauffeurs routiers européens puissent revenir. Il faudrait les ajouter à la liste des métiers en pénurie, ou leur donner des visas de courte durée pour venir travailler ici" – Rod McKenzie, responsable d'une de ces associations.

Le gouvernement britannique propose de permettre aux conducteurs de rouler plus longtemps. Mais cette solution les fatiguerait, aurait potentiellement des conséquences en termes de sécurité sur les routes.