DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une vaccination contre le covid-19 toujours plus obligatoire en Europe

Par Christopher Pitchers  & Euronews
euronews_icons_loading
Une vaccination contre le covid-19 toujours plus obligatoire en Europe
Tous droits réservés  SEBASTIEN SALOM-GOMIS/AFP
Taille du texte Aa Aa

Les appels à la vaccination obligatoire se multiplient en Europe. De plus en plus de gouvernements réclament la preuve d'une procédure complète ou d'un test négatif pour pouvoir profiter de certains loisirs comme l’accès aux bars ou aux restaurants.

Le personnel soignant est particulièrement visé par ces injonctions. Le débat fait rage sur la validité d'une telle mesure en matière de respect des droits fondamentaux. Juridiquement cela est pourtant possible estime Sissy Katsoni, chercheuse à l’université de Bochum. "La vaccination obligatoire contre le covid est compatible avec la Convention européenne des droits de l'homme quand elle est imposée de façon indirecte à travers des mesures de protection et non pas à travers des mesures punitives", précise-t-elle. Toutefois Sissy Katsoni reconnaît qu’il n’est ensuite pas facile de distinguer ces deux catégories.

Un certificat Covid pour certains événements est obligatoire dans les pays suivants :

  • France
  • Danemark
  • Autriche
  • Grèce

La vaccination obligatoire pour le personnel soignant a été décidée dans les pays suivants :

  • Grèce
  • France
  • Italie
  • Royaume-Uni
Il y a un risque de diviser la société
Vincent Laborderie
politologue

Ces exigences à propos du vaccin risquent d'engendrer des différences entre les citoyens et pourraient provoquer de sérieuses tensions dans certains pays. "Il y a la discrimination entre les riches et les pauvres car les plus pauvres sont les moins vaccinés aujourd'hui et ils seront touchés par ces mesures. C'est aussi une discrimination entre jeunes et plus âgés", résume Vincent Laborderie, politologue à l’Université catholique de Louvain.

La Cour Européenne des Droits de l'Homme, basée à Strasbourg, a expliqué dans un arrêt au mois d'avril que la vaccination obligatoire des enfants était nécessaire pour protéger l'ensemble de la société. Une décision qui pourrait être employée à l'avenir, en cette période de pandémie de Covid-19.