DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

JO 2020 : VTT, natation, skateboard... le résumé de la nuit à Tokyo

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
JO 2020 : VTT, natation, skateboard... le résumé de la nuit à Tokyo
Tous droits réservés  Ben Curtis/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les jeux olympiques de Tokyo continuent de distribuer leurs médailles.

En triathlon messieurs, Kristian Blummenfelt est monté sur la plus haute marche du podium alors que le Français Vincent Luis, l'un des grands favoris de la course, n'a pris que la 13e place.

Blummenfelt a devancé le Britannique Alex Yee et le Néo-Zélandais Hayden Wilde, s'adjugeant le premier grand titre de sa carrière. Il parachève ainsi sa belle saison 2021 marquée par deux succès lors des étapes des World Triathlon Series à Yokohama puis à Lisbonne.A 27 ans, il offre à la Norvège un premier titre olympique dans cette discipline. 27 ans, c'est plus que deux fois l'âge d'une autre championne olympique...

Une championne olympique âgée de 13 ans

Momiji Nishiya, une skateuse de 13 ans vient de s'offrir le titre sur l'épreuve de street féminin. Une victoire qui marquera sans doute l'histoire : elle vient de remporter la première épreuve féminine de skateboard de l'histoire des Jeux Olympiques. Et avec un podium de 14 ans de moyenne d'âge, les adolescentes semblent les reines de la discipline. La jeune japonaise était accompagnée sur le podium par la Brésilienne Rayssa Leal, elle aussi âgée de 13 ans et la Japonaise Funa Nakayama, 16 ans.

Cette année, le Japon est bien le maître des skateparks. La veille, c'est Yuto Horigome qui s'est imposé en street messieurs, devant le Brésilien Kelvin Hoefler et l'Américain Jagger Eaton.

Les jeunes au pouvoir à Tokyo, comme dans les bassins avec la victoire sur 400m de l'Australienne Ariarne Titmus. A 20 ans, elle détrône la quintuple championne olympique américaine Katie Ledecky, à l'issue d'un duel splendide.

C'était le grand duel attendu en natation, et il n'a pas déçu: la jeune Australienne Ariarne Titmus a chipé lundi son titre olympique du 400 m à la reine américaine Katie Ledecky, au terme d'une finale qui a frôlé le record du monde.

La championne du monde 2019 de la distance, 20 ans, est partie plus prudemment que sa rivale mais a refait son retard à la mi-course pour dominer Ledecky dans la dernière longueur, bouclant la distance en 3 min 56 sec 69.

Une belle victoire, et une réaction d'anthologie du coach de l'Australienne, qui a fait "sensation" sur les réseaux sociaux.

Enfin l'éclosion d'un autre espoir : celle du britannique Tom Pidcock est Britannique, 21 ans, et depuis cette nuit le nouveau champion olympique de VTT.

Il confirme avec cette médaille d'or son statut de grand espoir du cyclisme d'outre-Manche, qui mène deux carrières parallèles, sur route et sur les chemins de terre. Il avait remporté au printemps sa première manche de coupe du monde de VTT.