EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Rencontre avec Fabiano "Neguin" Lopes, breakdancer de renom, qui rêve de jeux olympiques

Fabian Lopes, dit "Neguin" à New York
Fabian Lopes, dit "Neguin" à New York Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Margaux Racaniere
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Après l'annonce de l'arrivée du breaking aux jeux Olympiques de 2024 à Paris, de nombreux danseurs s'imaginent participer à des battles devant le monde entier.

PUBLICITÉ

L'arrivée du breakdance aux jeux Olympique de 2024 a éveillé les espoirs de nombreux danseurs. Parmi eux, le New-Yorkais Fabiano Lopes, mieux connu sur Instagram sous le nom de B-Boy Neguin.

Grand voyageur, Neguin célèbre la France, où il s'est rendu de nombreuses fois
Ça nous prend des années à suer sang et eau pour créer le moindre mouvement.
Fabiano Lopes
Breakdancer

À maintenant 33 ans, l'artiste d'origine brésilienne espère participer aux Jeux en 2024, comme danseur ou comme coach. Il a découvert le break il y a 30 ans quand il a aperçu pour la première fois des B-boys en train de faire la coupole (tourner sur le dos avec les jambes en V au dessus de la tête) à la télévision. Initié au style de New York, Fabiano Lopes a essayé d'amener un peu de Brésil dans sa danse.

Cette discipline est à la fois spirituelle, physique et mentale. On ne tourne pas sur la tête simplement pour tourner sur la tête. On crée une forme de géométrie sacrée. Tourner devient une force générée par tout votre corps, et ça fait du bien.
Fabiano Lopes
Breakdancer

Le comité Olympique a ajouté les battles de breakdance au programme des jeux de 2024 à Paris, dans l'espoir d'attirer une audience plus jeune. La discipline s'appellera "Breaking", le nom que lui donnaient les pionniers du hip-hop dans les années 1970 aux Etats-Unis.

Pour beaucoup de breakdancers, le chemin vers la reconnaissance passe par les réseaux sociaux. Faire partie des jeux olympiques constitue aujourd'hui une reconnaissance de la discipline au yeux du monde entier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

JO 2020 : VTT, natation, skateboard... le résumé de la nuit à Tokyo

No Comment : des acteurs de Breaking Bad manifestent

New York célèbre les 50 ans du hip-hop avec ses légendes