DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Plusieurs incendies ravagent le sud de l'Europe

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Plusieurs incendies ravagent le sud de l'Europe
Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

Depuis plusieurs jours, le sud de l'Europe est en proie aux flammes. Des centaines de personnes sont contraintes d'évacuer leurs habitations, des milliers d'hectares sont partis en fumée.

En Catalogne, la situation est critique

La situation est plus critique en Catalogne où 1 300 hectares de forêts ont été dévastés par les flammes dans l'incendie qui s'est déclaré entre Barcelone et Tarragone. Plus de 600 hectares sont partis en fumée dans un incendie qui s'est déclaré à Villarrasa, dans l'extrême sud de la province espagnole de Huelva. Une zone forestière protégée a été touchée.

Devant l'avancée du brasier, plusieurs familles de différentes villes et villages ont été évacuées par les pompiers andalous. Au total, plus de trois cents pompiers sont mobilisés et une quinzaine de moyens aériens ont été déployés pour tenter de maîtriser les flammes.

L'Italie demande de l'aide à ses pays voisins

L'Italie a demandé dimanche l'aide des pays européens voisins pour combattre les incendies qui dévastent une partie de la Sardaigne où des centaines d'habitants ont été obligés de quitter leur domicile.

"C'est une catastrophe sans précédent", a déclaré le gouverneur de l'île Christian Solinas, alors que des vents chauds compliquent les efforts pour tenter de juguler les flammes.

Quelque 1.200 personnes ont été évacuées de leur domicile, dont les résidents d'une institution médicalisée, selon Rai News. Des touristes effrayés figuraient parmi les personnes fuyant le petit village côtier de Porto Alabe, selon la même source.

Des avions Canadair puisaient de l'eau au large de la côte de Porto Alabe, avant de survoler les propriétés situées près du rivage et d'arroser la végétation en feu juste derrière les maisons.

Le ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio a indiqué sur Facebook que la Protection civile italienne avait demandé aux autres pays européens de lui procurer des avions pour combattre le feu. "Deux sont déjà partis de France", a-t-il précisé.

Une large région dans la province d'Oristano (ouest de l'île) est "à genoux à cause de l'incendie dévastateur", a souligné le ministre.

Quelque 20.000 hectares de végétation ont été consumés, des propriétés endommagées et des animaux tués, a indiqué le gouverneur. Le niveau de dangerosité du feu demeure "extrême", a souligné la Protection civile.

Quelque 7.500 personnes engagées dans les opérations de secours, dont des membres de la police des forêts et de la Croix-Rouge, aidaient les personnes évacuées et celles qui sont en danger, ont indiqué les pompiers.

Il est trop tôt pour évaluer l'importance des destructions causées par le sinistre, a indiqué M. Salinas qui compte demander l'aide du gouvernement pour procéder à la reforestation.

L'incendie dans l'Aude toujours pas fixé, risque de reprise important

En France, l'incendie qui a parcouru 850 hectares de végétation dans la montagne d'Alaric (Aude) depuis samedi "est contenu mais pas fixé" et pourrait nécessiter "5 jours de surveillance", indiquaient dimanche après-midi les pompiers.

En tout, une trentaine de maisons ont pu être sauvée et les 120 personnes évacuées ce week-end ont pu rentrer chez elles.

"Le feu est contenu, on travaille toujours sur les lisières, il y a quelques reprises. Nous avons 40 km/h de vent, une hygrométrie très basse et la sécheresse est importante ce qui nous oblige à maintenir l'ensemble du dispositif de 900 personnels", a précisé à l'AFP le lieutenant-colonel Christian Belondrade.

"Nous aurons au moins 5 jours de surveillance sur le feu, avec une météo encore défavorable pour deux jours et le vent qui tourne mercredi", a précisé cet officier du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) de l'Aude.