DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Tokyo 2020 : le sacre de Clarisse Agbégnénou, le triplé suisse en VTT

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
La championne olympique Jolanda Neff (centre), la médaillée d'argent Sina Frei (gauche) et la médaillée de bronze Linda Indergand
La championne olympique Jolanda Neff (centre), la médaillée d'argent Sina Frei (gauche) et la médaillée de bronze Linda Indergand   -   Tous droits réservés  Thibault Camus/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les journées olympique se suivent, chacune avec son lot d'émotions fortes, il y a ceux qui exultent et ceux qui sombrent. La chute d'une reine par exemple en gymnastique, si forte jusqu'ici, si fragile à Tokyo, l'Américaine Simone Biles jette l'éponge en plein concours par équipe, et ce sont les gymnastes russes qui vont décrocher l'or.

Au firmament il y a aussi la judokate française Clarisse Agbégnénou. Auteure d'une performance en or catégorie -63Kgs. Véritable revanche, puisqu'elle s'impose face à la Slovène Tina Trstenjak, celle-là même qui l'avait battue en finale à Rio en 2016.

Emotion collective pour la Suisse en VTT. Trois médailles d'un coup avec le triplé des filles sur l'épreuve de cross-country. Jolanda Neff, Sina Frei et Linda Indergand n'ont rien laissé à leurs adversaires.

L'Allemagne aussi peut exulter, avec sa première médaille d'or à Tokyo. C'est Ricarda Funk qui lui offre sur l'épreuve de kayak slalom.

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, l'Allemagne s'adjuge un autre titre, sur l'épreuve de dressage par équipe. 14e victoire dans cette discipline depuis 1928, Autrement dit, en équitation aussi à la fin c'est l'Allemagne qui gagne.

A la fin de la journée de ce mardi, au tableau des médailles, le Japon continuait de s'accrocher au sommet grâce à ses dix médailles d'or, mais les ogres américain, chinois et russe ne sont plus très loin...