DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Mobilisation en hausse pour les anti-pass sanitaire en France

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Mobilisation en hausse pour les anti-pass sanitaire en France
Mobilisation en hausse pour les anti-pass sanitaire en France   -   Tous droits réservés  PHILIPPE DESMAZES/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Les anti-pass sanitaires restent mobilisés en France. Ils étaient plus de 200 000 samedi à descendre dans les rues. En Suisse, des milliers de personnes ont également manifesté contre les restrictions.

Même en plein coeur de l'été, les anti-pass sanitaires restent mobilisés en France, et ils étaient encore plus nombreux ce samedi. Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 200 000 personnes ont défilé samedi pour le troisième samedi d'affilée, contre 160 000 samedi dernier et 110 000 le 17 juillet, pour la première mobilisation.

L'objet de la colère, c'est ce pass sanitaire, adopté définitivement dimanche par le Parlement, et déjà appliqué dans les lieux culturels et de loisirs depuis le 21 juillet. A compter du 9 août, il faudra être vacciné avec deux doses ou présenter un test négatif, ou bien avoir guéri du Covid-19, pour entrer dans des cafés, foires, salons, restaurants et dans les trains. Un recours a été déposé par l'opposition auprès du Conseil constitutionnel, qui rendra sa décision sur la loi jeudi prochain.

En Suisse aussi, plus de 4 000 personnes se sont rassemblées à Lucerne pour protester contre la campagne de vaccinations et les restrictions. Près de 1000 personnes se sont également réunies à Genève, pour manifester contre les mesures sanitaires, qu'ils considèrent comme une atteinte aux libertés individuelles. Mais la Suisse n'applique pas de pass sanitaire aussi restrictif comme c'est le cas en France.

En Italie, le gouvernement met quant à lui en place un pass sanitaire similaire à compter du 6 août pour entrer dans les cinémas, les musées, les stades, ou pour manger à l'intérieur des restaurants. De nouvelles manifestations se sont d'ailleurs tenues à Rome, vendredi, pour dire non à cette mesure.