DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Grèce : 11ème jour de lutte contre les incendies

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Grèce : 11ème jour de lutte contre les incendies
Tous droits réservés  ΚΩΣΤΑΣ ΤΣΙΡΩΝΗΣ/ 2021 ΑΘΗΝΑΙΚΟ-ΜΑΚΕΔΟΝΙΚΟ ΠΡΑΚΤΟΡΕΙΟ ΕΙΔΗΣΕΩΝ
Taille du texte Aa Aa

Toujours pas de répit sur le front des incendies en Grèce. Ils gagnent du terrain pour le 11ème jour consécutif.

Au nord d'Athènes, le mont Parnès reste la proie des flammes. Après une nuit de lutte, les pompiers ont évoqué ce samedi un léger mieux. Mais, rien n'est gagné. Depuis cinq jours, alors que la situation semble sous contrôle, de nouveaux foyers repartent sans cesse.

Les flammes ont fait deux morts et laissent derrière elles un paysage de désolation. Des centaines de maisons ont été détruites. Des milliers de personnes ont été forcées de fuir.

"Nous sommes là où ont démarré les principaux feux dans la région de l'Attique. Il y a quelques jours, un incendie est parti d'ici à Varympompi et désormais des milliers d'hectares de forêts sont réduits en cendres. De nombreux habitants désespérés ont vu leurs propriétés détruites", indique notre correspondant Ioannis Karagiorgas.

La Croix-Rouge distribue de l'aide aux sinistrés

L'autoroute qui relie Athènes au nord du pays est restée coupée par précaution. La Croix-rouge grecque est mobilisée pour venir en aide aux sinistrés. Des distributions de biens de première nécessité sont organisées. Des dons affluent de tout le pays.

"Nous sommes touchés par la quantité de produits que les gens donnent. Ce que l'on voit ici c'est seulement ce qui reste, car nous envoyons sans cesse de l'eau et de la nourriture sur le front. Tout ce que les gens peuvent envoyer, eau, jus de fruits ou nourriture sèche, sera utile" explique Konstantinos Kantzavelos de la Croix-Rouge grecque.

Dans le nord de l'Attique, plus de 30 000 hectares ont été brûlés. Et plusieurs incendies majeurs restent actifs au nord de la capitale, atteinte par des fumées âcres. Si les températures affichent une légère baisse, le vent était encore soutenu ce samedi.

Dans le reste du pays. L'un des incendies les plus dévastateurs touche l'île d'Eubée, à 200 km à l'est de la capitale. Sur la péninsule du Péloponnèse, des centaines d'hectares étaient aussi en feu à l'est du site archéologique d'Olympie et dans les régions du Magne et de Messinie.